Explosions de Bayonne : une enquête ouverte pour négligences et manquements aux règles de sécurité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cendrine Albo
© FTV

Le procureur de la République de Bayonne a ouvert une enquête pour homicide volontaire par négligences, imprudence et manquements aux règles de sécurité. Le bilan est de deux morts et sept blessés.

Les deux victimes sont deux ouvriers de 49 ans qui travaillaient vraissemblablement sur une découpe de métal au moment des explosions. Ils étaient employés par une entreprise de Lorraine, sous-traitante de la société Derichebourg où a eu lieu l'accident.

Les explosions, très violentes, entendues à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, ont provoqué de très importants dégâts dans l'usine et aux alentours. Vitres soufflées, bâtiments endommagés, retombées de ferrailles... Trois résidents d'une maison de retraite toute proche ont été blessés par des éclats. Les quatre autres sont tous des employés de l'usine Derichebourg.

"Il y a eu une énorme explosion" raconte un témoin. "Franchement je pensais à un attentat.

La ligne haute tension de 30 000 volts qui passe au-dessus de tous les bâtiments s'est décrochée, elle est tombée au sol et tout le monde a couru parce qu'on pensait prendre le jus quoi!"


"Quand je suis sorti on ne voyait pas à deux mètres" témoigne un autre employé du site. "Il y avait de la poussière partout, plus de toit à l'atelier, un collègue blessé qui a pris le toit sur la tête. Sur le moment j'ai eu très peur".

Sur place, 80 pompiers ont été déployés et une cellule d'urgence médico-psychologique a été installée avec une vingtaine de soignants dépêchés de l'hôpital de Bayonne.

Le secteur est encore fermé à toute circulation cet après-midi. La police scientifique y effectue des prélèvements afin de déterminer les circonstances exactes et la chronologie précise des explosions. Une équipe d'un laboratoire toulousain spécialisé dans les explosifs est attendu sur place. 

L'usine est située au nord de Bayonne, dans le quartier des Hauts de Ste-Croix. Elle est spécialisée dans le traitement et le recyclage des fers et métaux. De nombreuses bonbonnes de gaz à l'acétylène sont entreposées sur le site. Un produit hautement inflammable et un puissant explosif. Une étincelle de soudure pourrait être à l'origine du drame.

Les deux explosions ont eu lieu vers 10h50 ce jeudi matin.

Regardez le reportage de Ttotte Darguy et Christian Etchegarray :

durée de la vidéo: 02 min 04
Explosions de Bayonne: récit et témoignages

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.