Cet article date de plus de 5 ans

Procès Batasuna : Aurore Martin et Haizpea Abrisketa échappent à la prison

Le procès des 35 militants du parti indépendantiste basque Batasuna s'est conclu, ce mercredi matin, par un accord judiciaire entre les différentes parties. Les françaises Aurore Martin et Haizpea Abrizketa n'iront pas en prison. 
© Gaizka Iroz / AFP
Les nationalistes basques françaises Aurore Martin et Haizpea Abrizketa, ainsi que 33 indépendantistes basques espagnols jugés à Madrid, ne retourneront pas en prison après avoir conclu un accord judiciaire, en admettant leurs liens avec l'ETA. 

Nous sommes soulagées, c'était inespéré


a réagi Aurore Martin, jointe à Madrid par téléphone, précisant avoir été condamnée à une peine d'un an et huit mois de détention" qu'elle n'aura pas à purger.

Les deux femmes étaient jugées pour avoir participé à des conférences de presse et des réunions pour le compte de Batasuna, parti indépendantiste basque interdit en Espagne en 2003.

En vertu de la transaction pénale formalisée mercredi, "les 35 indépendantistes jugés ont admis le délit de participation à une organisation terroriste et, en contrepartie, le parquet s'est engagé à ne pas demander leur incarcération", a expliqué à Madrid l'avocat de trois des militants, Me Araiz Urko.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque eta faits divers terrorisme justice société