Rugby Top 14 : Bayonne-Pau le duel de voisins

Nicolas Godignon / © François Busson France 3
Nicolas Godignon / © François Busson France 3

Top 14, l'Aviron à l'épreuve de la Section. Derby entre voisins pour la 9e journée. Bayonne reçoit Pau.

Par François Busson

Un derby d'automne


Pas de doute ce Bayonne-Pau a l'odeur du derby de fin d'année. Temps humide, terrain gras, petit vent de côte, un stade Jean Dauger plein, ce match se jouera entre deux équipes décidées à affirmer leur suprématie départementale. 

Sur la ligne de départ 2019, l'avantage est à l'Aviron. Sous la houlette de leur manager, Yannick Bru, les bleus et blancs ont réussi un début de saison de haut niveau pour leur retour en Top 14. Avec 5 victoires pour 3 défaites, et notamment deux vicoires à l'extérieur, au Racing et à Agen, l'Aviron a fière allure dans ce championnat.
Autant dire que l'arrivée de la Section s'annonce comme l'occasion de confirmer la nouvelle dimension du club.

La Section Paloise en confiance.

Côté palois, après le succès obtenu mi-octobre contre Castres au hameau 37 à 24, la confiance du début de saison semble revenue. Autré élément important pour le groupe, les prolongations de contrats de deux joueurs, le talonneur et capitaine, Quentin Lespiaucq et le demi de mêlée, Thibault Daubagna. 

La Section Paloise peut également compter sur le retour de ses mondialistes. Le centre fidjien, Jalé Vatubua devrait d'ailleurs être sur le terrain ce samedi. Pour voir les avants, le pilier Sigfried Fisi'ihoï et le troisième ligne, Dominiko Vaquaniborotu, il faudra encore attendre.
 
L'équipe béarnaise pourra en tout cas, s'appuyer sur sa mêlée, qui depuis le début de la saison montre des qualités. Derrière, l'absence du néo-zélandais, Colin Slade, devrait une nouvelle fois permettre à Antoine Hastoy de montrer son talent. Un jeune demi d'ouverture qui aura en face de lui, son ancien coéquipier, Brandon Fajardo, lui aussi passé par les espoirs de la Section Paloise.
 
Dernier élément important et déterminant, le nombre de fautes, un domaine où Pau a alterné le bon et le mauvais. Le match à Lyon doit servir d'exemple de ce qu'il ne faut pas faire, avec 17 pénalités concédées. 

Une chose est sûre, les supporters bayonnais ou palois pourront se chambrer pendant cinq mois, le match retour est fixé au 11 avril 2020,.
A cette date là, on en sera un peu plus sur la véritable valeur des deux équipes dans un championnat qui s'annonce indécis.

Le XV de départ de l'Aviron Bayonnais: Tisseron- Duhau, Alofa Alofa, Hingano, Camara, Barthélémy (o), Ruru (m) – Luamanu, Battut, Monribot – Galarza, Ducat – Mousset, Lamothe, Afatia
Remplaçants : Van Jaarsveld, Boniface, Héguy, Taofifenua, Rouet, Fajardo, Robinson

Le XV de départ de la Section Paloise: Malié – Fumat, Stanley, Vatubua, Votu – Hastoy (o), Marques (m); Puech, Ugena, Tagitagivalu; Metz, Ramsay; Adriaanse, Lespiaucq ©, Calles
Remplaçants : Rey, Moïse, Delannoy, Pesenti, Habel-Kuffner, Daubagna, Taylor, Corato


Le reportage en Béarn d'avant match: Images, Catherine Pipard, montage, Logan Pennes, textes, François Busson.

 
Rugby, Top 14, Bayonne-Pau duel de voisins



Le reportage à Bayonne: textes, Stéphanie Deschamps, images, Fabien Cordier . 

 
Rugby, Top 14, Bayonne-Pau duel de voisins

Sur le même sujet

Les + Lus