La station de Gourette est-elle responsable de la chute mortelle de Louis, 18 ans, en 2012 ? le procès aujourd'hui

Ce jeune béarnais était tombé d'un télésiège. Il n'avait pas réussi à installer le garde-corps correctement. Le procès devra déterminer si oui ou non il y a eu défaillance de la part du gestionnaire. Notamment dans la surveillance du départ du télésiège.
Béarn: c'est de ce télésiège de Gourette que le jeune homme a fait une chute mortelle
Béarn: c'est de ce télésiège de Gourette que le jeune homme a fait une chute mortelle © France 3 Pau Sud Aquitaine
Le drame remonte au 22 décembre 2012.

Ce jour là, Louis grimpe sur un télésiège avec un ami, son sac à dos sur le devant. Et n'arrive pas à rabattre le garde-corps comme il le faudrait. 

Quelques mètres plus loin, il glisse, reste un instant suspendu et, à bout de force, chute lourdement sur un rocher, à une dizaine de mètres en contrebas.
 

Y a t-il eu défaillance ?


Lors de l'enquête, des expertises, de la reconstitution, il a été établi que la personne au départ du télésiège était en cours de formation. Et était seule au poste quand Louis s'est assis.

Les deux autres employés présents s'affairaient, à ce moment là, à déblayer la zone de départ, recouverte de neige.

Le télésiège aurait-il dû être stoppé pendant leur absence ?

C'est l'une des questions qui sera posée lors du procès qui se tient cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Pau.

Où l'établissement public des stations d'altitude, l'EPSA, gestionnaire du domaine skiable de Gourette, est poursuivi pour homicide involontaire.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn justice société ski pyrénées montagne