Top 14 : Bayonne se donne de l'air

Publié le Mis à jour le

Efficace et pragmatique, l'Aviron Bayonnais a remporté un succès logique contre Castres (22-12). Le CO subit une cinquième défaite de suite cette saison, jeudi soir au Stade Jean-Dauger, en ouverture de la 16 éme journée de Top 14.

Bayonne est plus serein et peut rêver aller disputer à Biarritz  la septième place, peut-être qualificative en mai. L'Aviron  signe son quatrième succès consécutif à domicile et compte désormais 30 points. Adeptes du jeu au près, beaucoup plus performants en mêlée, les Basques ont su contenir des Castrais qui repartent bredouilles,
malgré de belles intentions de jeu au large, mais une indiscipline coupable qui les prive du bonus défensif.

Dommage pour le CO qui a rapidement perdu Tekori, victime d'une fracture de l'avant-bras, puis l'international Dulin touché aux adducteurs Mais Castres n'a pas démérité avec son jeu debout, qui enchaînait les passes après contacts, et qui a mis l'arrière-garde basque à la faute. Kockott réussit 4 pénalités dans un premier temps (16-12, 42).

C'était sa réponse face à l'envie de Bayonnais opportunistes. Leur contre de 80 mètres accouche d'une pénalité bien placée, que Spedding jouait rapidement à la main pour un essai en coin de Lovobalavu, le seul de la partie, validé à la vidéo (13-6, 34).

Accrochés un temps après la pause, les hommes de Lanta et Deylaud ont alors montré toute leur expérience dans les phases de conservation.  Chisholm  fait gonfler l'écart (22-12, 70) grâce à la botte de Potgieter.






Réactions
Scott Spedding (arrière de Bayonne) :

" On a géré le ballon,on a contrôlé face à une équipe castraise de qualité. Mais on a su les presser et bloquer les trois ou quatre joueurs dangereux chez eux. Derrière, on se trouve de mieux en mieux. Avec la confiance, on peut réussir des choses intéressantes. Il faut continuer et battre Perpignan ".

Laurent Labit (co-entraîneur de Castres) :

" On a fait beaucoup trop de fautes et rendu trop de ballons pour pouvoir l'emporter. Bayonne a su en profiter. On voulait mieux faire avant la coupure, on avait préparé ce match en amont, malheureusement on a échoué dans notre mission. Mais on n'est pas dans le dur pour autant ".