Cet article date de plus de 5 ans

Le plan d'aide "10 000 toitures" définitivement abandonné par la région

Le "Plan Isolation 10 000 toitures" avait été lancé par la région Poitou-Charentes en 2011. Il permettait aux propriétaires d'obtenir une aide régionale pour l'amélioration de l'isolation des logements. Cette aide est définitivement supprimée par la nouvelle région ALPC.
Alain Rousset, le président de la grande région, et Françoise Coutant, élue écologiste de Charente et vice-présidente en charge en charge de la transition énergétique, viennent de confirmer que "le conseil régional honorera évidemment toutes les demandes qui ont fait l'objet d'une validation notifiée par courrier" concernant les dispositifs d'aides pour la rénovation énergétique mais aucun nouveau dossier ne sera pris en compte. La région ALPC précise que "tous les dossiers déposés par des foyers en situation de précarité énergétique (éligibles aux aides ANAH), seront pris en charge par le dispositif 10 000 toitures."


Système "performant mais inflationniste"

Ce dispositif a permis de financer en partie près de 20 000 toitures en Poitou-Charentes. Le Limousin disposait aussi d'un programme d'aides directes pour la rénovation énergétique mais pas l'Aquitaine. Alain Rousset, le président de région ALPC, évoque les contraintes budgétaires pour justifier la suppression de ce système de subventions directes aux propriétaires. Alain Rousset et Françoise Coutant expliquent que ces systèmes étaient "performants" mais "inflationnistes". La région ALPC souhaite également s'inscrire dans une approche plus globale de la rénovation énergétique.


Un nouveau dispositif de tiers payant

Un nouveau dispositif de tiers financement ainsi que de conseil et d'aide à la réalisation du diagnostic et des travaux sera mis en place par la nouvelle région.  Ce nouveau dispositif régional de tiers financement est ouvert en Poitou-Charentes depuis le mois de décembre 2015. Ils seront également réorientés vers les divers dispositifs financiers nationaux existants. La priorité va être donnée aux foyers en situation de précarité énergétique elligibles au dispositif national ANAH (Agence Nationale de l'Habitat).


Les entreprises du bâtiment se disent pénalisées

Le "Plan 10 000 toitures" était déjà gelé depuis plusieurs mois ce qui avait suscité l'inquiétude des professionnels du bâtiment confrontés à une baisse de leur activité. L'aide régionale permettait à de nombreux particuliers de s'engager dans des travaux de rénovation des toitures souvent très coûteux. Les artisans se disaient pénalisés par cette décision qui aujourd'hui devient définitive. Un argument réfuté par la région ALPC qui affirme qu'au contraire la nouvelle offre proposée concernera une plus grande diversité d'entreprises.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine politique réforme territoriale énergie environnement société