• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ressources en eau potable : ça va être chaud !

Dans le cadre de la COP 21 du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris, France 3 Limousin vous propose une série de reportages consacrés aux enjeux du changement climatique dans la région.  Le Limousin est surnommé  "le château d'eau de la France"… Le restera-t-il à l'horizon 2100 ? 

Par Hélène Abalo

 Le Limousin compte quelques 28 000 km de cours d'eau et pas moins de 26 000 étangs. Logiquement, la région a hérité de surnom de "château d'eau de la France". Mais ces réserves en eau potable sont-elles pour autant inépuisables ? Pas si sur.
La composition géologique du Limousin joue en effet en sa défaveur car il est constitué de roches cristallines dont la caractéristique principale est d'être imperméable. Le volume des eaux souterraines n'est donc pas très important et l'eau stockée en sous-sol n'est accessible que par des fissures, elle constitue pourtant la principale source d'eau potable de la région.
Les réserves étant limitées, elles dépendent essentiellement de la pluviométrie : moins il pleut, moins il y a de réserves. 
Or, la prospective météorologique prévoit une augmentation de la température annuelle de 3,5 degrés d'ici à 2080, selon le scénario le plus pessimiste, une diminution des précipitations jusqu'à -30 %) et des sécheresses plus nombreuses (jusqu'à 70 % du temps…)

Sources d'inquiétudes ?

En 2015 encore les 3 départements du Limousin ont du faire face à un déficit de ressources en eau potable, obligeant la mise en place de mesures de restriction … sur quelques semaines. Qu'en sera-t-il si les périodes de sécheresse deviennent plus nombreuses et plus longues ?
Ce possible recul des ressources en eau d'ici un siècle doit donc être anticiper avec des mesures immédiates.  Maîtriser la consommation, tenter de retenir les eaux de pluie plus efficacement…


VIDÉO

Dossier COP21 : L'eau, sources et ressources face au changement climatique
On sait que dans les cinquantes prochaines années, les périodes de sécheresse vont s'intensifier dans tout le sud ouest de la France. Or, la nature du sol en Limousin fait que notre capacité de stockage en eau potable est très faible. Que faire ?

Intervenants

  • Jean Pierre Floch, hydrogéologue
  • Marie Crouzoulon, directrice assainissement et espaces naturels à Limoges Métropole
  • Jean Pierre Courbe, sous-directeur chargé de l'environnement à la chambre d'agriculture de la Haute-Vienne

Reportage : Franck petit et Rodolphe Augier
Montage : Nicolas Stil

Le Limousin, "château d'eau de la France"

- 28 000 kilomètres de cours d'eau, soit 1.65 kilomètres par kilomètre-carré
- 26 079 plans d’eau d'une superficie totale de 18 803 hectares : 
80 % d'entre eux font moins d'un hectare.

  • Corrèze, 6 996 plans d'eau
  • Creuse 6 295 plans d'eau
  • Haute-Vienne 12 788 plans d'eau

Répartition des prélèvements :

  • eau potable : 69.3 %
  • industrie : 28.6 %
  • agriculture : 2.1 % 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les agriculteurs lot-et-garonnais irriguent leurs cultures malgré la sécheresse grâce au système Neste

Les + Lus