Cet article date de plus de 5 ans

A La Rochelle, le nombre de moineaux des villes décline

Selon une étude du CNRS, les moineaux des villes sont moins en forme que leurs cousins des campagnes et leur nombre diminue. Ils souffrent en effet d'une alimentation non adaptée, trop riche en lipides et glucides, qui affectent leur santé.
Les moineaux des villes souffrent d'une nutrition pas adaptée
Les moineaux des villes souffrent d'une nutrition pas adaptée © Maxppp
Pourquoi le nombre de moineaux baisse-t-il dans les villes d'Europe ? Les chercheurs du centre d'études biologiques de Chizé à Villiers-en-Bois tentent de trouver une réponse. Pendant trois mois, le sang des moineaux a été analysé en laboratoire. 

Au CNRS, la doctorante en biologie Alyzée Meiller a mené des études sur deux sites urbains : Niort et La Rochelle. Des captures d'oiseaux et d'analyses, elle en tire plusieurs observations :
Pourquoi ? Essentiellement à cause d'une alimentation non adaptée en ville, riche en glucides et lipides. Ils manquent des protéines trouvées dans les insectes. Mais en ville, difficile de mettre le bec sur un ver de terre...

Explication avec Valérie Prétot, Marc Millet et Julien Deba :
durée de la vidéo: 01 min 41
Le déclin des moineaux des villes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement animaux