SNCF : 20 heures de retard pour un TGV Hendaye-Paris, trafic perturbé jusqu'à mardi midi

2500 voyageurs sont restés bloqués dans la nuit de dimanche à lundi dans le Sud-Ouest. La SNCF a évoqué "plusieurs incidents en cours" à l’origine de ces blocages "principalement une panne d’alimentation électrique dans le secteurs de Dax". 
Nuit de galère pour les passagers du train 8538 entre Hendaye et Bordeaux
Nuit de galère pour les passagers du train 8538 entre Hendaye et Bordeaux © France 2
En pleine pandémie du Covid-19, les lignes SNCF du Sud-Ouest accusent plusieurs heures de retard. Des centaines de passagers sont restés bloqués en pleine voie, en pleine forêt des Landes, d'autres ont été logés dans des hôtels à Biarritz. L'enfer pour un retour de vacances, la veille d'une rentrée scolaire. 
 
Le TGV Inoui bloqué en plein voie dans les Landes dans la nuit de dimanche à Lundi 31 août
Le TGV Inoui bloqué en plein voie dans les Landes dans la nuit de dimanche à Lundi 31 août © France 2
Des passagers ont passé la nuit à bord du train.
Des passagers ont passé la nuit à bord du train. © France 2


► Bloqués dans les trains

Dimanche, le TGV 8546 prévu au départ d'Hendaye à 17h55 pour une arrivée à Paris-Montparnasse à 22 heures, est parti finalement à 18h30 avant se retrouver bloqué à Biarritz où un autre train n'avait déjà pas pu partir à 15h45. Les deux TGV ont été jumelés et sont repartis à Hendaye. Faute de places dans les hôtels dans la ville, certains passagers ont été incités à dormir à bord. La SNCF a indiqué que "445 d'entre eux nécessitent un rapatriement vers Paris ou vers la fin prévue de leur voyage, sans que l'on sache encore par quel moyen".
 
Les 445 passagers du TGV 8446 bloqués dans la nuit de dimanche à lundi sont acheminés par bus vers Bordeaux.
Les 445 passagers du TGV 8446 bloqués dans la nuit de dimanche à lundi sont acheminés par bus vers Bordeaux. © Perrine Durandeau

 


Dans un communiqué la préfecture des Landes lundi à 6h58, "à la suite d’incidents sur certaines lignes de train dans le département des Landes, indique qu'à  Dax, près de 73 passagers provenant d’un TER et d’un TGV ont du être hébergés par la SNCF. Ils ont été transportés jusqu’à des hôtels avec le soutien de la sous-préfecture de Dax, de la mairie de Dax et de l’ADPC des Landes. La police nationale était présente pour sécuriser les lieux. L’opération était terminée à 5h du matin. À Ychoux, les passagers du TGV 8538 ont été transférés dans une rame de secours venue de Bordeaux. Le SDIS des Landes, l’ADPC des Landes et celle de Gironde ont apporté leur appui pour garantir le bon déroulement de l’opération et l’accompagnement des voyageurs. La gendarmerie nationale était présente pour sécuriser les lieux. L’opération de transfert s’est
terminée à 6h50.

[VIDEO] Voir le témoignage édifiant d'une voyageuse, depuis 24 heures Audrey et son mari originaires de Tours, ont été transportés de gare en gare et de train en train pour finir dans un Blablacar pour arriver à Bordeaux ►
 

Témoignage d'une voyageuse sur les retards de trains dans le sud-ouest


► Retour à la normale annoncé mardi midi

Attention, plusieurs trains au départ de Pau sont annulés ce lundi matin et jusqu’à mardi. En cause, trois trains qui se sont retrouvés cette nuit en raison d’une panne d’alimentation électrique dans le secteur de Dax-Ychoux.

Interrogé ce lundi matin sur le plateau de BFMTV, le ministre chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari, a confirmé que les voies en l’état des connaissances "pourraient rouvrir mardi matin mais que les travaux à faire étaient assez conséquents". "Plus de 60 kilomètres de voie principale ont été endommagés", a-t-il indiqué. 

Selon la SNCF, les passagers du TGV 8538 ont été transbordés à Ychoux dans les Landes à 7h40 lundi matin et puis leur train a été tracté jusqu'à la gare de Bordeaux Saint-Jean. "La panne d'un train dans le secteur d'Ychoux nous impose d'interrompre le trafic jusqu'au mardi 1 sept 12h00.​​​​​​" a répondu la SNCF a un voyageur.
 


Le TGV 8538 est arrivé en gare de Bordeaux Saint-Jean vers 9h30.
 

► Colère sur les réseaux sociaux

Et la galère des voyageurs n'est pas terminé. De nombreux messages sont postés sur Twitter notamment pour témoigner de l'attente et de leur fatigue après une nuit passée dans le train "en pleine forêt des Landes" sans heure d'arrivée à destination. Beaucoup de voyageurs n'ont pas d'information sur la situation et la SNCF peine à les renseigner.
 
         
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports sncf