SNCF et TGV : les raisons des retards monstres dans le sud de l'Aquitaine

La SNCF parle "d'une situation exceptionnelle " que connaît le réseau Nouvelle-Aquitaine avec une succesion d'incidents depuis samedi soir dans le secteur d'Orthez dont la cause exacte n'est pas encore connue. La direction prévoit un retour à la normale mardi.
Le TGV 8538 immobilisé au niveau de la commune de Ychoux dans les Landes.
Le TGV 8538 immobilisé au niveau de la commune de Ychoux dans les Landes. © France 3 Aquitaine
Depuis samedi soir, la SNCF accuse une série d'incidents dans les secteurs de Dax, Morcenx, Orthez et Ychoux qui ont provoqué des pannes sur plusieurs trains dans le sud de l'Aquitaine. Une enquête est ouverte en interne car la situation est exceptionnelle selon la direction régionale.

Effet boule de neige

La SNCF ne sait pas à cette heure s'il s'agit d'un pantographe (dispositif articulé qui permet à une locomotive électrique de capter le courant par frottement sur une caténaire) qui a arraché une caténaire ou bien l'inverse. Lors d'une conférence de presse lundi 31 août, la direction a avancé cette explication :

Ce qui est sûr c'est qu'un élément défectueux sur une caténaire a été identifié du côté d'Orthez. Un train a circulé à cet endroit et endommagé le réseau sur son passage.

Jean-Luc Gary, directeur territorial du réseau Nouvelle-Aquitaine.

Est-ce le TGV 8538 ? Depuis dimanche, deux cents agents de la SNCF travaillent sur le problème pour rétablir le trafic,  L'objectif est de rétablir tous les trains". Tous les trains vont être vérifiés dans la journée de lundi.
 
Conférence de presse lundi 31 août pour expliquer les raisons de la galère des trains dans le sud de l'Aquitaine
Conférence de presse lundi 31 août pour expliquer les raisons de la galère des trains dans le sud de l'Aquitaine


Remboursement à 300 % 

Lundi matin, les passagers du TGV 8538, bloqués durant la nuit en pleine voie à Ychoux dans les Landes, ont été transbordés dans une rame pour être acheminés à Bordeaux, puis Paris a expliqué Jérôme Attou de la SNCF. La dircetion régionale a précisé que des coffrets repas et de l'eau ont été distribués, "bien trop tard" selon plusieurs voyageurs qui ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux avec le #8538.
 
La colère et l'incompréhension des passagers TGV en gare de Bordeaux

Par ailleurs, deux trains TGV au départ d'Hendaye ont été ramenés et les 445 passagers ont été embarqués dans des trains vers Bordeaux.
 
Les 445 passagers du TGV 8446 bloqués dans la nuit de dimanche à lundi sont acheminés par bus vers Bordeaux.
Les 445 passagers du TGV 8446 bloqués dans la nuit de dimanche à lundi sont acheminés par bus vers Bordeaux. © Perrine Durandeau

Tous les voyageurs vont pouvoir se faire rembourser 300 % des billets c'est-à-dire "le remboursement de leur billet ainsi que deux billets offerts". Les frais annexes d'hôtels seront également remboursés sur facture, assure la SNCF. 

Pour l'heure, aucun train ne peut partir depuis le sud de la région. Sur son site TER Nouvelle-Aquitaine, la SNCF indique aux voyageurs une forte perturbation liée à un défaut d'alimentation électrique : "Circulations complètement interrompues entre Bordeaux et Hendaye et Bordeaux et Tarbes jusque lundi 31/08 fin de service. Un défaut d'alimentation électrique majeur entre Dax et Bordeaux nécessite un diagnostic puis des réparations conséquentes. Une reprise des circulations est estimée à partir de mardi 01/09 début de matinée".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports pays basque