Tempête Barbara : vents violents et alerte orange dans les Pyrénées-Alantiques

Les Pyrénées-Atlantiques, le Lot-et-Garonne, la Dordogne et la Gironde vont être balayés par des vents violents dans la nuit de mardi à mercredi. Ils pourraient atteindre les 130 km/h en moyenne montagne et 90 km/h en plaine. Soyez vigilants.

Météo France prévoit de fortes rafales de vent dont certaines pourraient atteindre les 130 km/h en moyenne montagne et 90km/h en plaine
Météo France prévoit de fortes rafales de vent dont certaines pourraient atteindre les 130 km/h en moyenne montagne et 90km/h en plaine © Pixabay
C'est un vent du sud qui va souffler sur une grande partie de la région. "On a déjà un vent modéré, il va se renforcer mardi soir et dans la nuit de mardi à mercredi" prévient Coralie Voirin, chef prévisionniste régionale de Météo France Mérignac.
 

Cette dépression, nommée Barbara, va d'abord toucher les Pyrénées avec un vent qui avoisinera les 130 km/h entre 1000 et 2000 m d'altitude. "Il y aura un risque de déferlement vers les vallées, vers Oloron et Pau avec des valeurs avoisinant les 100km/h" ajoute la météorologue. Ces rafales, brusques et passagères, peuvent atteindre 80 à 100 km/h dans l'intérieur et sur le littoral et de 160 à 200 km/h aux sommets des montagnes.
Un risque d'orage et de phénomène tourbillonnaire est possible localement.

Ce vent se propagera plus au nord dans la nuit de mardi à mercredi et touchera les zones aquitaines situées au nord de la Garonne : Lot-et-Garonne, Dordogne et Gironde. Il pourrait aussi atteindre les îles charentaises. 
 

Risque de pertrubations

Pour l'heure, la carte de vigilance indique une alerte orange ( NIVEAU 3 )  aux vents violents sur les Pyrénées-Atlantiques à partir de 21 heures et jusqu'à 6 heures du matin. La SNCF a d'ores et déjà prévu de modifier la circulation des trains afin d'éviter d'éventuels blocages liés, entre autre, à de possibles chutes d'arbres.
Des coupures d'électricité et de téléphone peuvent affecter les réseaux de distribution pendant des durées relativement importantes. Les toitures et les cheminées peuvent être endommagées. Des branches d'arbre risquent de se rompre. Les véhicules peuvent être déportés. La circulation routière peut être perturbée, en particulier sur le réseau secondaire en zone forestière.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets