Top14 : le derby aquitain profite à l'UBB

10e du classement, l'UBB comptait prendre sa revanche ce samedi, sur la Section paloise (6e), qui l'avait battue en décembre dernier dans le Béarn. C'est chose faite, de peu (19 à 19). Sur terrain humide et à l'issue d'un match terne, ils doivent leur salut à Jean-Baptiste Serin.

© M. Laforcade
L'UBB avait besoin de convaincre sur ce derby en Top 14 après sept matches dont six défaites. Et en face : la section paloise qui, elle, est en grande forme avec 7 victoires sur les 8 derniers matchs de championnat. 

Pau, en lice pour le Top 6 final, a donc raté une belle occasion  face à l'équipe de Bordeaux-Bègles portée par un grand Baptiste Serin, samedi, à l'occasion de la 23e journée de Top 14.

On ne sait pas si ce bonus défensif ramené de Chaban comptera à la fin de la saison mais les hommes de Simon Mannix ne peuvent s'en satisfaire dans leur course à la qualification.

Portés par Jean-Baptiste Serin

Encore devant au score à six minutes du terme, ils n'ont jamais su mettre à mal une défense locale hermétique et accrocheuse, à l'image de l'interminable séquence finale où ils ont surtout reculé face à l'agressivité des Girondins.
Ces derniers, pour leur part, ont mis fin à trois mois de disette à domicile.
Ils le doivent en grande partie à leur demi international Serin, auteur de tous les points de son équipe dont cet essai juste avant la pause qui a réveillé ses couleurs plutôt amorphes jusque-là.
Précis dans ses tentatives au pied, notamment de loin, Serin a retrouvé son standing et du même coup ramené le sourire dans une fin de saison où son club formateur n'a plus rien ni à jouer ni à espérer.


Une semaine après sa qualification en demi-finale de la Challenge Cup, la Section retrouvait quelques cadres pour ce déplacement capital en Gironde.
Colin Slade à l'ouverture et auteur de six pénalités, Conrad Smith au centre mais ces retours n'ont pas suffi pour arracher les quatre points de la victoire.
Il s'en est fallu de peu, tant l'indécision a duré dans ce derby du sud-ouest arrosé, joué sur terrain gras, ce qui a réduit le champ d'expression des deux formations.

Les Palois en terre (humide) bordelaise

Bien organisés, on a cru les Béarnais plus concernés face aux Unionistes qui n'ont plus rien à jouer ni à espérer cette saison.
D'ailleurs, après l'ouverture du score rapide signée Serin sur pénalité, c'est bien Slade et ses coéquipiers qui ont pris l'ascendant en mettant leurs hôtes à la faute (3-9, 37).
Après l'essai de Serin, servi dans le bon tempo par Fidow 40), les deux formations se sont rendues coup pour coup, passant tour à tour devant au score au gré de l'indiscipline et des conquêtes jusqu'à cette dernière pénalité de près de 50 mètres réussie par Serin. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
union bordeaux-bègles rugby sport section paloise