Tourisme : 3 grottes à visiter en Poitou-Charentes cet été

Avec la pandémie et les contraintes sanitaires, nombreux sont les Français qui choisissent de passer leurs vacances d’été près de chez eux. L’occasion de découvrir ou redécouvrir les trésors du Poitou-Charentes. Découvrez notre sélection de grottes à visiter dans la région.

Vous avez choisi de passer l'été dans l'hexagone ? C'est le bon moment de découvrir ou redécouvrir certains trésors du Poitou-Charentes : les grottes. Bien moins connues que celle de Lascaux, les trois grottes que nous vous proposons de visiter restent des sites remarquables. Et nul besoin d'être un spéléologue aguerri. 

Les grottes du Quéroy

Creusées par les eaux souterraines il y a 12 millions d’années, les grottes du Quéroy ont été découvertes par hasard en 1892 par une promeneuse à 15 kilomètres d’Angoulême, dans la petite commune de Chazelles (Charente).

Peu connues du grand public, ces grottes sont ouvertes aux visiteurs d’avril à octobre. Stalactites, stalagmites, concrétions, draperies… Pendant une heure, les visiteurs sont invités à découvrir un parcours de 800 mètres dans lequel se succèdent une trentaine de chambres.

Au total, 1.500 visiteurs viennent s’aventurer dans les entrailles des grottes du Quéroy chaque année.

Découverte des grottes de Quéroy avec le reportage de Jean Poustis, Ulysse Cailloux et Carine Grivet :

Les grottes de Quéroy en Charente ©France 3 Nouvelle aquitaine

CARTE - Grottes du Quéroy (Chazelle)

 

Les grottes de Régulus

C’est un lieu extraordinaire qui surplombe l’estuaire de la Gironde, à 15 kilomètres de Royan (Charente-Maritime). Creusées par l’érosion dans les falaises de calcaire, les grottes de Régulus ont été agrandies par l’homme au XIXe siècle pour devenir un habitat troglodyte. 

Les grottes de Régulus doivent leur nom a une histoire dramatique : celle d'un deux ponts trois mâts nommé Régulus qui a vécu un naufrage catastrophique. Les hommes d'équipage, réfugiés dans les grottes creusées dans la falaise calcaire n'ont pu qu'assister impuissants à l'incendie de leur navire. C'est ainsi que les Michelais, habitants de Meschers-sur-Gironde, ont appelé ces grottes, les grottes de Régulus. 

Aujourd’hui site municipal, les grottes de Régulus attire chaque année 70.000 visiteurs.

Patrimoine : les Grottes de Régulus, histoire d'un naufrage catastrophique et d'un succès touristique ( Reportage de P. Foucaud, C. Cottaz et C. Pougeas - août 2020)

CARTE - Grottes de Régulus (Meschers-sur-Gironde)

Les grottes de la Norée

Direction la Vienne, à quelques kilomètres de Poitiers, pour découvrir un véritable petit bijou. Nichées sous la ville de Biard, les grottes de la Norée remontent à 160 millions d’années. 

Marmites d'érosion, rideaux de découpages, cascades pétrifiées et autres stalagmites : les grottes de la Norée sont les seules cavités naturelles du département ouvertes au public.

La galerie a été découverte en 1923 par Joseph Martin, le propriétaire du terrain dont le chien avait repéré la cavité dans le sol. D’abord gérées par les propriétaires du terrain, les grottes appartiennent aujourd'hui à l’agglomération de Grand-Poitiers. 

A la découverte des Grottes de la Norée (Reportage de J. Vilain, S. Bourin et M. Sitaud - juillet 2019)

CARTE - Grottes de la Norée (Biard)

 

Avant de s'engouffrer dans l'une de ces grottes, on pensera tout de même à se doter d'une petite laine. Les galeries affichent en moyenne une température de 12°C à 14°C.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie insolite sorties et loisirs idées de sorties