Toutes les langues régionales de France dans une carte interactive

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Gibert .

La France compte une centaine de variétés de langues régionales. C'est un véritable trésor culturel qu’un outil, mis au point par le CNRS, permet de découvrir d’un simple clic.

En France, il existe une centaine de variétés de langues régionales. Elles se classent en langues romanes (langues d'oïl, d'oc, auxquelles s'ajoutent le catalan, le corse et le francoprovençal) ainsi qu'en langues germaniques (alsacien, francique, flamand...).



Une équipe de trois chercheurs du LIMSI, Philippe Boula de Mareüil (CNRS), Albert Rilliard (CNRS) et Frédéric Vernier (Université Paris-Sud) ont arpenté le territoire pour interroger les habitants  de 126 communes.



À tous, ils ont demandé de lire "La bise et le soleil", une adaptation de la fable d'Esope "Borée et le Soleil". (voir encadré)



"Il y a ainsi une dimension à la fois scientifique et patrimoniale à ce travail, dans la mesure où un certain nombre de langues régionales ou minoritaires sont en situation critique."



Les résultats de cette étude ont été complés sur une carte interactive. Les particularités linguistiques de chaque région, voire territoire de France, sont à écouter ici



Quelques exemples en Nouvelle-Aquitaine:



Français : "La bise et le soleil se disputaient, chacun assurant qu’il était le plus fort..."



Matha (16) : Le vent d'bis' et l'soulail s'aguigniant à cause qu'y creyiant êt' chacun d'zeu coûté l'pu finassou…



Biscarrosse (40): La bisa e lo sou que hadèn au mèi har e cadun qu'assegurèva qu'èra lo mèi gualhard…



Pierre‐Buffière (87): La bisa e lo solelh se brejavan ; chascun assegurava qu'eu èria lo pus fòrt…



Cherves (86): O s'at énvrimai, le souléll pi la galérne se dragouniant pr étre plu forts yin que l'àutre…



Ciboure (64): Ipar haizea eta iduzkia eztabaida gogorrean ziren, bakotxak azkarrena zela segurtatuz…



Bordeaux (33) : La bisa e lo sorelh se disputavan, se chacalhavan, un cadun assegurant qu'èra lo pus fòrt…



Sablonceaux (17): La bise et le souleuil se chicaniant; i disiant chacun qu'i z'étiant pu fort que l'aut'…



Momas (64) : La bisa e lo sorelh que's pelejavan, cadun assegurant qu'èra lo mei hòrt...







Texte de la Fable d'Esope, en Français
"La bise et le soleil se disputaient, chacun assurant qu’il était le plus fort, quand ils ont vu un voyageur qui s’avançait, enveloppé dans son manteau. Ils sont tombés d’accord que celui qui arriverait le premier à faire ôter son manteau au voyageur serait regardé comme le plus fort. Alors, la bise s’est mise à souffler de toute sa force mais plus elle soufflait, plus le voyageur serrait son manteau autour de lui et à la fin, la bise a renoncé à le lui faire ôter. Alors le soleil a commencé à briller et au bout d’un moment, le voyageur, réchauffé a ôté son manteau. Ainsi, la bise a du reconnaître que le soleil était le plus fort des deux. "
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité