La tradition de la cornue du Limousin

Les pâtissiers du quartier du Marais à Paris n'ont rien inventé ! / © F3 Limousin
Les pâtissiers du quartier du Marais à Paris n'ont rien inventé ! / © F3 Limousin

Cette viennoiserie typiquement limousine est accrochée aux rameaux de buis et bénie dans l’église lors de la messe qui inaugure la semaine sainte.

Par Franck Petit

C’est une pâtisserie un brin gauloise que les limousins connaissent bien. La cornue est une brioche qui rappelle la forme du phallus et qui est consommée à partir du dimanche des rameaux et jusqu’à 15 jours après Pâques.

La fête des rameaux est la version chrétienne d’anciennes fêtes païennes qui avaient lieu autour de l’équinoxe du printemps. C’est à cette période que le soleil réchauffe la terre et  fait éclore les bourgeons. Avant l’apparition du christianisme, les païens fêtaient le retour de la vie et la fertilité.

C’est pourquoi la cornue possède trois cornes. Autrefois, l’une d’entre elles étaient plus allongée que les autres, rappelant ce que vous pouvez imaginer.

Si bien qu’au XIIIème siècle, l’évêque de Limoges a demandé aux boulangers de « moraliser » la forme des cornues bénies au moment de la messe !

 

Sur le même sujet

Les + Lus