Châtellerault : un rassemblement contre le recours au 49.3 par le Premier ministre

Une manifestation a réuni une cinquantaine de personnes en début d'après-midi à châtellerault pour protester contre l'application du 49.3 par le gouvernement pour faire passer sa réforme des retraites. Les manifestants se sont rendus devant le siège du député du nord Vienne, Nicolas Turquois.

Le recours au 49.3 par le Premier ministre pour faire adopter la réforme des retraites provoque la colère de l'opposition mais aussi des syndicats qui appellent à continuer la mobilisation. 
Cet après-midi, un rassemblement a eu lieu à Châtellerault pour protester contre ce qui est considéré comme "un passage en force du gouvernement" par des manifestants qui se sont réunis dans le centre-ville. Ils se sont rendus ensuite devant la permanence de Nicolas Turquois, député LREM de la 4ème circonscription de la Vienne et corapporteur du projet de loi sur le réforme des retraites.


Pour les représentants de la CGT, un durcissement du mouvement est désormais inéluctable. C'est ce qu'affirme Julien Delhoume, secrétaire Nord Vienne CGT.

C'est pire qu'une provocation, c'est un déni de démocratie...cette semaine, notre député Turquois nous a expliqué que nous n'étions rien mais non, nous ne sommes pas rien. Nous sommes électeurs, nous sommes des citoyens et nous ne voulons pas de ce 49.3.

Interview de Julien Delhoume, CGT Nord Vienne

D'autres opposants à la réforme des retraites s'étaient réunis ce dimanche matin au marché des Couronneries à Poitiers. Les syndicats d'enseignants affirment eux aussi qu'ils vont "continuer à se battre".
Anne Joulain est enseignante à l'université de Poitiers et déléguée du SNESUP-FSU. Pour elle, cette réforme "est une honte et une marque de mépris".

Les 49.3 c'est une marque de mépris et une brutalité vis à vis de l'opinion publique, du parlement et du mouvement social...Le 5 mars, on sera à nouveau dans la rue pour combattre cette réforme.

Anne Joulain, SNESSUP-FSU contre la réforme des retraites.
Au niveau national, les centrales syndicales ont appeler à une nouvelle journée d'action le 5 mars alors que les deux motions de censure du gouvernement devraient être débattues mercredi prochain à l'Assemblée nationale. Le Premier ministre, Edouard Philippe a assuré pour sa part les partenaires sociaux de sa volonté de "faire encore évoluer le texte du projet de loi".


Nicolas Turquois, député LREM de la Vienne, invité de France 3 Poitou-Charentes

Nicolas Turquois, député LREM de la Vienne et corapporteur du projet de loi sur la réforme des retraites était dimanche soir 1er mars à 19h, l'invité du journal de France 3 Poitou-Charentes. Pour lui, le recours au 49.3 est justifié face au blocage des débats à l'Assemblée nationale. Nicolas Turquois affirme que les conditions ne permettaient pas de débattre du fond du dossier.





 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité