L'Ehpad Le Village à Châtellerault confiné : 500 résidents et salariés testés après le diagnostic d'un cas de covid

Publié le Mis à jour le

L'Ehpad Le Village à Châtellerault est confiné pour au moins une dizaine de jours suite au diagnostic d'un cas de covid chez une aide soignante. Les 300 résidents et 200 intervenants professionnels vont être testés dés ce vendredi.

L'Ehpad Le Village à Châtellerault est à nouveau confiné. Selon le CHU de Poitiers l'ensemble du personnel et des résidents va être testé suite au diagnostic de Covid-19 chez une aide soignante de l'établissement.
Les tests de dépistage débutent ce vendredi, des prélèvements sont effectués sur les 303 résidents de l'établissement et les 200 professionnels qui interviennent, selon le service de communication.

Le but est de stopper la propagation et de rassurer les familles, j'ai téléphoner aux proches des résidents pour les informer.

Rolande Chauvet, adjointe du Groupe hospitalier du Nord-Vienne

Visites et sorties suspendues 

L'aide soignante testée positive ce lundi, avait présenté des symptômes de covid lors de sa prise de service entre le 24 et le 30 août.
"Dans l’attente des résultats, il a été décidé de suspendre les interventions des professionnels extérieurs à l’établissement, les visites et les permissions de sortie des résidents, les temps de repas collectifs et les animations" indique Stéphan Maret, le directeur de la communication.

Actuellement, le risque de dissémination de la maladie est important, il faut agir le plus tôt possible pour casser tout risque épidémique. L'Ehpad fait l'objet d'un reconfinement avec des conditions identiques à celles prises lors du pic de l'épidémie, les précautions sont maximales.

Antoine Elsendoorin, médecin infectiologue, Groupe hospitalier du Nord-Vienne

Un second prélèvement sera effectué dans une semaine.

Les données chiffrées de l'Agence Régionale de Santé

Dans la Vienne, sur 4.170 personnes testées, 106 étaient positive. Le taux de positivité est de 2,5 alors qu'il est de 7,1 en Gironde, département placé en vulnérabilité élevée.
En Gironde, chez les jeunes de 20-30 ans le taux d’incidence s’emballe. Il a été multiplié par neuf en deux semaines, passant de 54 cas/100.000 habitants en semaine 33 à 464 cas /100.000 habitants en semaine 35, il est également neuf fois plus élevé que le taux d’incidence en population générale en Nouvelle-Aquitaine (52,7).