Fonderies du Poitou : feu vert à la reprise par Liberty House, fonte et alu deviennent Liberty Engineering Poitou

Fonderies du Poitou - feu vert à la reprise par Liberty House, fonte et alu deviennent Liberty Engineering Poitou - 26 avril 2019. / © F3 PC
Fonderies du Poitou - feu vert à la reprise par Liberty House, fonte et alu deviennent Liberty Engineering Poitou - 26 avril 2019. / © F3 PC

La justice a validé ce vendredi la reprise par le britannique Liberty House des 2 équipementiers automobiles d'Ingrandes-sur-Vienne. Saint-Jean Industries Alu et Fonderies du Poitou intègrent donc le même groupe industriel et deviennent Liberty Engineering Poitou.

Par FD avec afp


C'est fait. Les tribunaux de commerce de Lyon et de Poitiers ont validé ce vendredi la reprise par Liberty House, filiale métallurgie du conglomérat GFG Alliance de l'industriel britannique Sanjeev Gupta, de l'usine de Saint-Jean Industries Alu et de la Fonderie du Poitou fonte, basées à Ingrandes-sur-Vienne. C'est l'épilogue d'un long feuilleton !

Le rachat sera opérationnel le 2 mai.
 

Seul repreneur encore en lice, Liberty House avait signé le 19 avril un accord avec Renault portant sur une garantie de volumes de commandes des quatre prochaines années que Renault s'engage à tenir, et sur l'amiante présente dans les deux sites.

Selon les syndicats, 95% de la production de Saint-Jean Industries Alu consiste en culasses pour Renault, tandis que le constructeur représente 68% de la clientèle de FPF dont la production de blocs moteurs est victime de la crise du diesel.

Les deux entreprises, selon le repreneur, "seront désormais connues sous le nom de Liberty Engineering Poitou, intégrant Liberty Aluminum Technologies Poitou, et Liberty Cast Products Poitou".

Le directeur Europe de Liberty Engineering group a répondu aux questions de Clément Massé pour le journal de France 3 Poitou-Charentes.
Entretien avec Philippe Baudon, directeur Europe de Liberty Engineering Group
Clément Massé et France 3 Poitou-Charentes
 

La ministre en visite à Ingrandes-sur-Vienne


Dans un communiqué, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et la secrétaire d'Etat Angès Pannier-Runacher, qui s'est rendue vendredi à Ingrandes-sur-Vienne, ont salué le feu vert des tribunaux.
Disant "compter désormais sur Liberty House", ils assurent qu'ils seront "particulièrement vigilants à la bonne application des volets social et industriel du projet de reprise".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus