Ils battent des records : connaissez-vous les six arbres les plus remarquables de la Vienne ?

Depuis début mars, l'association Vienne Nature a lancé un nouveau recensement des arbres remarquables du département. Une opération qui suscite l'engouement, puisque 500 arbres ont déjà été signalés par des particuliers. À cette occasion, voici six arbres qui se démarquent dans la Vienne. 

Le Cèdre de l'Atlas de Ligugé présente la circonférence la plus large des arbres du département, avec ses 9,5 mètres.
Le Cèdre de l'Atlas de Ligugé présente la circonférence la plus large des arbres du département, avec ses 9,5 mètres. © Vienne Nature

Depuis début mars, l'association Vienne Nature a lancé un recensement des arbres remarquables du département. Le dernier inventaire avait été réalisé entre 1996 et 1999, et avait permis d'identifier un millier d'arbres singuliers. 

Parmi les arbres recensés il y a 20 ans, plusieurs sont morts, abattus par la tempête de 1999, les maladies, ou victimes d'individus peu respectueux du patrimoine naturel, comme lors de l'incendie du chêne de la Matauderie, fin janvier dernier. 

Plus de 500 contributions 

Au terme du recensement, fin 2022, de nouveaux spécimens pourraient intégrer la liste de Vienne Nature, car sa campagne rencontre un grand succès auprès du public.

En effet, plus de 500 arbres ont déjà été signalés par des particuliers depuis quelques mois. "Notre équipe de 31 bénévoles vont aller les examiner, les mesurer, écouter leur histoire", explique Caroline Lemenicier, chargée de communication de l'association. 

Il faudra ensuite déterminer si ces arbres sont réellement remarquables, selon des critères objectifs (taille, espèce, circonférence...), mais aussi subjectifs, c'est-à-dire selon leur importance et leur histoire pour les personnes qui les côtoient.

Voici par exemple les envergures jugées importantes pour quelques espèces d'arbres :  

Pour aller plus loin, voici six arbres qui battent des records dans le département.

Le plus haut : le Séquoia géant de Gouex 

Voici, selon Vienne Nature, l'arbre le plus haut du département. Implanté à Gouex, dans un parc privé, ce Séquoia géant culmine à 37 mètres de hauteur, soit l'équivalent d'un immeuble de 12 étages ! 

"Le séquoia géant porte bien son nom. Cet arbre atteint des hauteurs et circonférences incroyables, en particulier en Californie, où il est spontané. Il peut vivre plus de 2000 ans ! Il était autrefois répandu en Europe il y a plus de 200 millions d’années. Il a été réintroduit en Europe au XIXe siècle grâce à des graines ramenées d’Amérique", précise Caroline Lemenicier, chargée de communication de Vienne Nature. 

Le séquoia géant de Gouex, qui culmine à 37 mètres, est probablement l'arbre le plus haut de la Vienne.
Le séquoia géant de Gouex, qui culmine à 37 mètres, est probablement l'arbre le plus haut de la Vienne. © Vienne Nature

Le plus large : le Cèdre de l'Atlas à Ligugé 

L'arbre avec l'une des plus grosses circonférences du département est le Cèdre de l'Atlas du domaine de Givray à Ligugé. Il présente une circonférence de 9,50 mètres, il faudrait donc six hommes pour en faire le tour ! 

"Le parc de Givray abrite de nombreux arbres très intéressants, dont ce Cèdre de l'Atlas d'environ 35 m de hauteur. En duo avec un autre Cèdre de l'Atlas, au milieu de la grande pelouse, il se présente comme une sorte de cépée à quatre tiges, dont deux sont doubles. Il a subi la foudre, mais élagué depuis, il continue de s'épanouir" souligne Vienne Nature. 

Dans le parc de Givray à Ligugé, ce Cèdre de l'Atlas, à gauche, est l'arbre qui présente la circonférence la plus importante de toute la Vienne, avec plus de 9,5 mètres.
Dans le parc de Givray à Ligugé, ce Cèdre de l'Atlas, à gauche, est l'arbre qui présente la circonférence la plus importante de toute la Vienne, avec plus de 9,5 mètres. © Vienne Nature

Le plus vieux : l'If de Châtain 

Selon l'association, l'un des plus vieux arbres de la Vienne est l'If de Châtain (âge estimé à plus de 900 ans).

"Cet If commun se trouve à côté de l’église romane. On le suppose presque millénaire en raison de la croissance lente de son espèce. Certains pensent qu'il est contemporain de l’église du XIIe siècle, d’autres le croient encore plus ancien car l’église aurait été construite sur un lieu de culte païen. Toujours est-il que ce vieil arbre en impose avec une circonférence de plus de 6m30." 

L'If de Châtain est considéré comme l'arbre le plus vieux de la Vienne. Il serait âgé de 900 ans.
L'If de Châtain est considéré comme l'arbre le plus vieux de la Vienne. Il serait âgé de 900 ans. © Vienne Nature

Le plus rare : le Caryer amer de Châtellerault 

Parmi les arbres les moins représentés dans le département, on trouve le Caryer amer de la sous-préfecture de Châtellerault. Comme l'indique Caroline Lemenicier, "cet arbre se trouve dans la cour de la sous-préfecture, bien visible depuis la rue. C'est un bel arbre, peut-être le seul exemplaire de son espèce dans la Vienne, de plus de 24 mètres. Les caryers amers ont été importés d'Amérique en 1689, l'espèce est peu répandue en France."

Ce Caryer amer est particulièrement rare en France.
Ce Caryer amer est particulièrement rare en France. © Caroline Lemenicier - Vienne Nature

Le plus connu : le Tilleul de Sully de la commune de Brux

Le connaissez-vous ? Vienne Nature indique que le Tilleul de Sully est sans-doute l'arbre remarquable le plus connu du département, avec son allure particulièrement étrange. 

"C’est un vieil arbre de plus de 420 ans à la silhouette difforme. Il est dit "de Sully", car il a été planté à côté de l’église du village suite à l’appel du surintendant des finances Maximilien de Sully en 1598 pour commémorer la fin des guerres de religion."

Cet arbre à la silhouette difforme est probablement le plus connu du département.
Cet arbre à la silhouette difforme est probablement le plus connu du département. © Vienne Nature

Le plus protégé : le "chêne parasol" de Lathus-Saint-Rémy 

Enfin, parmi ces "recordmans" de la Vienne, voici l'arbre du département qui est plus protégé au niveau national, le chêne pédonculé dit "chêne parasol" de Lathus-Saint-Rémy. En effet, il a été classé dès 1926, "pour son port original aux branches sinueuses et horizontales pouvant s'entrelacer."

Il se trouve au bord de la D54, entre Lathus-Saint-Rémy et le Dorat, sur l'ancien domaine de la Custière. Son envergure est de 22 mètres, et son âge supposé, de 200 à 300 ans.

Ce chêne pédonculé, à la silhouette inhabituelle pour son espèce, a été protégé par l'Etat dès 1926.
Ce chêne pédonculé, à la silhouette inhabituelle pour son espèce, a été protégé par l'Etat dès 1926. © Dominique Saumet

Si vous voulez signaler un arbre du département à l'association Vienne Nature, vous pouvez contacter les contacter par email à l'adresse contact [at] vienne-nature.fr, par téléphone au 05 49 88 99 04 ou via leur page Facebook.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement