• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Itron (86) : le juge nomme un médiateur et les salariés votent en ce moment pour décider de la suite du blocage

Les salariés devant l'usine cet après-midi en attendant la décision du juge / © Luc Barré
Les salariés devant l'usine cet après-midi en attendant la décision du juge / © Luc Barré

Hier, 11 salariés d'Itron Chasseneuil comparaissaient devant le juge aux référés pour "délit d'entrave". Depuis une semaine, les grévistes bloquent l'accès à l'usine et la direction avait saisi la justice. Décision du juge : un médiateur arrivera lundi sur le site.

Par Marine Rondonnier

Pas de levée du blocage ordonné par le juge des référés cet après-midi. En revanche, comme il l'avait préconisé hier, il demande qu'un médiateur soit nommé pour débloquer le conflit social en cours depuis fin avril à l'usine

Yvon Charrier, directeur honoraire du travail, a été désigné sur proposition de Me Blindaeur, conseil des salariés de l'usine.
La production a cessé depuis le 28 avril alors que 3.400 exemplaires auraient dû être livrés lundi à Electricité réseau
distribution France (ERDF).
La direction du groupe avait donc assigné en référé, mercredi, onze salariés pour obtenir la levée du blocage. Elle réclamait 500 euros d'astreinte par heure de retard et par salarié si le blocage perdurait après la décision du tribunal.
M. Charrier a pour mission de débloquer un conflit qui semble dans l'impasse.

La direction d'Itron exige en effet la reprise du travail comme préalable à toute négociation et les salariés, eux, exigent l'ouverture de
négociations comme préalable à l'arrêt du mouvement.

Selon la décision du juge des référés, cette médiation "devra permettre à la fois
pour l'entreprise [...] ainsi qu'aux salariés de trouver en principe une solution
en effectuant des concessions réciproques qui, en tout état de cause et eu égard
à la conjoncture économique actuelle et à la pérennité du site de Chasseneuil-du-Poitou,
se doivent d'être trouvées
".

Le médiateur doit agir dans des délais très courts : la procédure de consultation
du comité central d'entreprise sur le projet de licenciements pour motif économique
doit s'achever le 19 mai prochain.

Le médiateur  arrivera lundi sur le site.

Mais que faire en attendant ? Les salariés grévistes avaient voté pour le maintien du blocage en début d'après-midi. Mais ils votent à nouveau en ce moment et jusqu'à 22 h. Cette fois à bulletins secrets. 

Les salariés bloquent l'accès à l'usine de Chasseneuil depuis une semaine mais c'est depuis janvier que les salariés d'Itron sont mobilisés contre le plan de restructuration qui prévoit 109 licenciements dans la Vienne. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus