Résultats municipales 2020 : Jean-Pierre Abelin réélu dès le premier tour à Châtellerault

"Je suis un peu surpris" ce sont les mots de Jean-Pierre Abelin ce soir après l'annonce de sa réélection dès le premier tour à la mairie de Châtellerault. Le maire centriste sortant a rassemblé 50,27% des suffrages.
Municipales 2020 : les résultats du premier tour des élections à Châtellerault
Municipales 2020 : les résultats du premier tour des élections à Châtellerault © France Télévisions
Jean-Pierre Abelin, le maire centriste de Châtellerault, qui briguait un troisième mandat, était favori pour ce scrutin mais sa réélection dès le premier tour n'était pas vraiment attendue. En 2014, il n'avait gagné qu'au second tour avec 47% des suffrages.
"Je suis surpris, c'est la première fois que je suis élu au premier tour. C'est un très beau résultat dû à la volonté de rassembler." a affirmé Jean-Pierre Abelin après l'annonce de sa victoire. Pour lui, c'est le résultat d'une politique et d'une gestion "qui n'est pas brutale, pas frontale".

Nous avons la volonté de travailler avec tous pour sortir la ville des difficultés qui ont été nombreuses.
Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault

Face à Jean-Pierre Abelin, la gauche partait divisée et a fait chuter son score de 10 points par rapport à 2014. Pour la candidate du PS et EELV Françoise Méry, ce n'est pas la division de la gauche qui a favorisé le maire sortant, mais le coronavirus.

C'est son électorat qui s'est déplacé. Pour notre électorat, on pensait toucher les jeunes mais nous n'avons pas réussi à les mobiliser.
Françoise Méry, candidate PS et EELV

Autre enseignement de ce scrutin, le mauvcais score réalisé par le Rassemblement National dont la jeune candidate Marion Latus ne totalise que 9,82% et ne peut pas se maintenir. En 2014, Eric Audebert avait obtenu 17% au premier tour. Enfin, le candidat investi par la République en Marche ne franchit pas non plus la barre des 10% permettant de se maintenir, 8,24% pour David Simon.

Sept candidats au 1er tour, un record

Sept listes se présentaient pour ce premier tour des municipales, du jamais vu à Châtellerault. Les places pour le maintien au second tour en étaient d'autant plus difficiles à obtenir, les candidats devant avoir obtenu au moins 10% des suffrages pour pouvoir y prétendre. Alors qu'en 2014, le maire sortant, le centriste Jean-Pierre Abelin, avait affronté dès le premier tour un front uni de la gauche, l'union n'était plus à l'ordre du jour cette année et trois candidats se réclamant des valeurs de gauche étaient présents. Françoise Méry, cheffe de file de l'opposition au conseil municipal, candidate officielle du Parti Socialiste est soutenue par EELV. Face à elle, Didier Simonet, soutenu par le PCF, avait reçu un appui de poids, celui de l'ancienne ministre socialiste Edith Cresson. Patrice Villeret, le candidat de Lutte Ouvrière, se présentait pour la quatrième fois.

Jean-Pierre Abelin favori à sa succession

Le centriste Jean-Pierre Abelin, faisait figure de favori à sa succession. Elu en 2008 et réélu en 2014, il briguait un troisième mandat à 69 ans. Pour défendre son bilan, il mise sur ses actions en faveur de la sécurité ( mise en place d'une police municipale armée et caméras de vidéo surveillance), de l'emploi et de la revitalisation du centre-ville. Le retour des commerces en centre-ville a été, avec la sécurité et l'environnement, un des enjeux importants de la campagne pour le premier tour.
Alors que le MODEM et le député Nicolas Turquois avaient plaidé pour un soutien au maire sortant, un candidat a été officiellement investi par LREM, David Simon.
Et à noter, la présence d'un candidat du parti musulman, pour la première fois dans la ville. Fabrice Auger a présenté une liste au nom de l'Union des Démocrates Musulmans
   

Les résultats du 1er tour en 2020 :



En 2014, la participation avait été de 55,24% au premier tour et de 57,60 % au second tour.

Une triangulaire au second tour en 2014

A l'issue du premier tour de 2014, trois candidats étaient en mesure de se maintenir. Jean-Pierre Abelin, le maire sortant qui briguait alors un deuxième mandat, à la tête d'une liste regroupant centristes, UMP et UDI, il avait conforté son avance du premier tour et a remporté les élections avec 47,38% des voix. Il y a six ans, contrairement à 2020, les partis de gauche et EELV étaient unis dès le premier tour derrière la candidature de Michel Guérin qui est arrivé à la deuxième place avec 39,22% des suffrages. Le Front National, représenté par Eric Audebert, culmine à 13,39% des voix, un score inférieur à celui réalisé au premier tour ( 17,47%).


Les résultats de 2014 au deuxième tour

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections