• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Poitiers : Muriel Pénicaud au salon de l'apprentissage et de l'emploi

Poitiers : Muriel Pénicaud, ministre du Travail au salon de l'apprentissage et de l'emploi - 8 mars 2019. / © F3 PC
Poitiers : Muriel Pénicaud, ministre du Travail au salon de l'apprentissage et de l'emploi - 8 mars 2019. / © F3 PC

Le salon de l'apprentissage et de l'emploi se tient vendredi et samedi à Poitiers, au parc des expositions, avec une thématique, l'apprentissage au fémnin, 8 mars oblige ! Il a été inauguré par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, qui a décliné l'invitation des salariés des Fonderies du Poitou.

Par Fabrice Dubault


Un salon de l'apprentissage et de l'emploi, c'est peut-être l'occasion de trouver sa voie professionnelle, entre la cuisine, la menuiserie, le bâtiment ou encore la coiffure... 7 à 8% des jeunes optent pour ce mode de formation chaque année en France.

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail était sur place ce vendredi matin pour défendre cette filière... et sa féminisation. Rien de surprenant un 8 mars, jour dédié aux droits des femmes.

En Poitou-Charentes, 66% des apprentis sont des femmes, contre 33% au plan national.
 
Poitiers : Muriel Pénicaud au salon de l'apprentissage et de l'emploi
Le salon de l'apprentissage et de l'emploi se tient vendredi et samedi à Poitiers, au parc des expositions, avec une thématique, l'apprentissage au fémnin, 8 mars oblige ! Il a été inauguré par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. - F3 PC - Reportage : M.Sohier et L.Barré

Muriel Pénicaud était l'invitée du 12/13 de France 3 Poitou-Charentes, en direct de ce salon.
 
Invitée du midi pile - Muriel Pénicaud
Muriel Pénicaud, la ministre du Travail au salon de l'apprentissage et de l'emploi de Poitiers. - F3 PC - Extrait duplex, JT 12/13 Poitou-Charentes du 8 mars 2019.

La ministre du Travail a répondu à une question concernant l'avenir du site d'Ingrandes-sur-Vienne et des plus de 700 salariés des Fonderies du Poitou dont les emplois sont menacés.
 

Ma collègue, Agnès Pannier, a rencontré ce matin, les organisations syndicales et les représentants de l'entreprise, le but du ministère de l'Economie avec tout le gouvernement, c'est de trouver un avenir pour les Fonderies du Poitou et des repreneurs.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

François Asselin - invité du 19/20 de France 3

Les + Lus