160 caravanes de gens du voyage viennent de s'installer sur un terrain privé de Mignaloux-Beauvoir dans la Vienne

C'est un phénomène récurrent l'été, des caravanes de gens du voyage venus pour des rassemblements évangéliques s'installent sur des terrains privés. Cette fois, c'est à Mignaloux-Beauvoir, près de Poitiers, 160 caravanes viennent de s'installer, mais un compromis a été trouvé.
160 caravanes installées sur une prairie à Mignaloux-Beauvoir
160 caravanes installées sur une prairie à Mignaloux-Beauvoir © Marine Nadal - France Télévisions

Éric Giraud commence à avoir l'habitude, c'est la troisième fois ces dernières années que des caravanes de gens du voyage s'installent sur son terrain à Mignaloux-Beauvoir, dans la Vienne. Les voyageurs sont là pour un rassemblement évangélique. Et même si les gens du voyage se sont engagés à limiter les déchets et à les mettre dans des sacs poubelles, l'occupation ne plaît pas au propriétaire. Son terrain n'est pas une simple friche. Il s'agit d'une prairie destinée à produire du fourrage pour son élevage de chevaux. "Un sejour prolongé de véhicules sur ce terrain-là, avec le climat qu'on a actuellement, ça détruit le prairie, ça veut dire qu'à terme il va falloir la refaire et c'est relativement onéreux. C'est autour de 800 euros l'hectare." déplore-t-il. Son terrain fait sept hectares. Il sait aussi que déposer plainte ne servira à rien, le temps que la plainte soit instruite, les gens du voyage seront partis.

Alors il a opté pour le compromis. Il a négocié avec les gens du voyage dont un des représentants a confirmé qu'une indemnisation de 2.500 euros serait versée au proriétaire à la fin du séjour de deux semaines.

Pour autant, certains détails logistiques ne sont pas réglés, ou le sont insuffisamment. Éric Giraud explique que Grand Poitiers a mis des containers à ordures à disposition. Cinq à chaque bout du terrain, c'est trop peu selon lui pour 160 caravanes. Il aimerait surtout que le problème soit vraiment pris en compte par les autorités.

Je pense qu'il serait bien de faire un inventaire des terrains privés éventuellement disponibles.

Éric Giraud

Les gens du voyage ont prévu de partir le 15 août prochain et de rendre ainsi le terrain à son propriétaire

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société gens du voyage