• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

2ème circonscription de la Vienne : Catherine Coutelle cède la place

Catherine Coutelle dans la salle des quatre colonnes de l'Assemblée nationale le 8 février 2017. / © Maxppp
Catherine Coutelle dans la salle des quatre colonnes de l'Assemblée nationale le 8 février 2017. / © Maxppp

Après deux mandats à l'Assemblée nationale, la socialiste Catherine Coutelle a décidé de ne pas se représenter. Elle a fait depuis longtemps déjà le choix de son successeur, Sacha Houlié, le jeune candidat de la République en Marche. Dans cette circonscription, gauche et droite partent divisées.

Par Christine Hinckel

Cette circonscription plutôt classée à gauche est détenue depuis 2007 par Catherine Coutelle pour le PS. Mais depuis la présidentielle, la députée socialiste a pris nettement position en faveur d'Emmanuel Macron et soutient activement la candidature de Sacha Houlié, qui s'est engagé depuis 2015 aux côtés d'Emmanuel Macron. Il est co-fondateur du mouvement Les Jeunes avec Macron créé avant En Marche!. Mais la victoire est loin d'être acquise pour le candidat de la majorité présidentielle dans cette circonscription très étendue et très contrastée au niveau géographique et sociologique. 

Sommaire :


© France Télévisions
© France Télévisions



La circonscription en chiffres-clés

  • La deuxième circonscription de la Vienne s'étend sur 38 communes, regroupant plus de 125 000 habitants, allant de Chalandray ou Ayron à Vivonne en passant par Poitiers et les communes de la périphérie ouest et sud.  
  • Une forte diversité géographique qui se reflète au niveau de la sociologie des populations. Le ou la député-e représente à la fois les habitants des quartiers des Trois-Cités ou de Beaulieu à Poitiers et ceux de communes rurales comme La Chapelle-Montreuil ou Château-Larcher en passant par des communes suburbaines comme Saint-Benoît ou Fontaine-le-Comte.
  • Le CHU, mastodonte de l'emploi départemental, est implanté sur le territoire de cette circonscription qui compte aussi la prison de Vivonne. De nombreux habitants travaillent aussi à Poitiers. L'emploi tertiaire y est donc fortement implanté mais l'agriculture est encore bien présente dans de très nombreuses communes.


Catherine Coutelle, son engagement en faveur des droits des femmes

  • Catherine Coutelle, ancienne élue municipale à Poitiers, a gagné en 2007 face au candidat de la droite Jean-Yves Chamard qui avait déjà effectué trois mandats. Elle a été largement réélue en 2012 avec plus de 63% des voix face à Olivier Chartier (UMP), à nouveau candidat cette année. 
  • Elle a siègé à la commission de la Défense nationale et des forces armées mais son action à l'Assemblée nationale a surtout été marquée par son engagement en faveur des droits des femmes. Elle a présidé la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. Elle a fait adopter une résolution affirmant que le droit à l'avortement est fondamental et est co-auteure de la loi sur la prostitution, renforçant la lutte contre les réseaux et l’accompagnement des personnes prostituées.

Les enjeux : gauche et droite divisées


A 28 ans, Sacha Houlié, le candidat de la République en Marche entend bien mettre en avant et profiter pleinement des deux soutiens qui, sur le papier, le placent en position de favori pour cette élection. Celui du président de la République aux côtés duquel il chemine depuis 2015 et dont il a été le plus jeune délégué, et celui de Catherine Coutelle dont la popularité est réelle dans sa circonscription et avec qui il a travaillé. "J'ai le soutien d'une députée exemplaire qui n'a pas cumulé, n'a fait que deux mandats et a beaucoup travaillé pour sa circonscription." affirme Sacha Houlié devant les caméras. L'ancien maire de Poitiers, Jacques Santrot, fait également partie du comité de soutien de Sacha Houlié tout comme il soutient le candidat REM dans la 1ère circonscription de la Vienne.

Face à lui, Patricia Persico, la candidate du Parti Socialiste part avec le handicap de la mauvaise image de son parti après la présidentielle et pourrait aussi pâtir des rivalités internes au sein du PS poitevin tout comme de l'opposition déclarée entre Catherine Coutelle et Alain Claeys dont elle est proche. L'adjointe au maire de Poitiers s'est lancée depuis février dans la campagne des législatives et parcourt la circonscription à bord d'un minibus pour rencontrer les électeurs.

Patricia Persico devra aussi faire face à la dispersion des voix de la gauche avec la présence de deux candidats écologistes dont un candidat soutenu par EELV, Yoann Magneron, un candidat communiste, Christian Michot et surtout le représentant de la France Insoumise, Frédéric Abrachkoff. Celui-ci entend bien bénéficier des retombées du très bon score réalisé par Jean-Luc Mélenchon dans la circonscription au 1er tour de la présidentielle, plus de 22%, et fait campagne pur "remotiver les électeurs" car pour lui, la principale adversaire pourrait bien être l'abstention.

La droite affiche, elle aussi, ses divisions. Olivier Chartier, le candidat LR/UDI, déjà candidat en 2012, sait que la bataille sera difficile mais le président départemental Les Républicains veut avant tout mettre en avant ses convictions politiques et sa connaissance du terrain, faute de pouvoir se prévaloir de l'image d'un parti politique en pleine recomposition. Mais la candidature de Marie-Dolorès Prost, qui a quitté Les Républicains en janvier dernier pour fonder La France en Mouvement, pourrait lui poser problème en lui prenant des voix sur sa droite.
Les enjeux dans la 2ème circonscription de la Vienne
Reportage de Jérôme Vilain, Laurent Gautier et Bénédicte Biraud Intervenants : Sacha Houlié (République en Marche), Patricia Persico (PS), Marie-Dolorès Prost (Divers Droite),Olivier Chartier (LR/UDI) et Frédéric Abrachkoff (France Insoumise)

 


Les 15 candidats de la circonscription

  • Patricia PERSICO - PS
  • Frédéric ABRACHKOFF - FI
  • Olivier CHARTIER - LR
  • François BARÈRE - LO
  • Céline BOUSQUET - #MaVoix
  • Marie-Dolorès PROST - DVD La France en Mouvement
  • Magali DELAMOUR - Parti du vote blanc
  • Jeannine MAZZOLENI-MOYSE - Debout la France
  • Nicolas LAURENCEAU - UPR
  • Yoann MAGNERON - Avenir Colectif-EELV
  • Christian MICHOT - PCF-FDG
  • Sacha HOULIÉ - REM
  • Pascale BORDIN - FN
  • Cyril ROUSSEAU - Ecologiste indépendant
  • Marie-Aline DE MASCUREAU - Union des patriotes


Coup d'œil sur la présidentielle

Au second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron (En Marche!) est arrivé largement en tête avec 77,56% des voix devant Marine Le Pen (FN) qui n'a récolté que 22,44% des suffrages.
Au premier tour, Jean-Luc Mélenchon pour la France Insoumise avait réalisé un très bon score avec 22,4% des voix arrivant en deuxième position derrière Emmanuel Macron (28,48%). Marine Le Pen était créditée de 13,47% des suffrages, un résultat nettement inférieur à la moyenne nationale, et Benoît Hamon de 8,65%, deux points au dessus du score national.


A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus