• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Poitou-Charentes : cherche maîtres-nageurs désespérement

Marc-Antoine Salignon est maître-nageur saisonnier à Montmorillon. / © Anthony Halpern, France Télévisions
Marc-Antoine Salignon est maître-nageur saisonnier à Montmorillon. / © Anthony Halpern, France Télévisions

Dans la région, plusieurs piscines municipales peinent à attirer des saisonniers et des titulaires à l'année. Signe révélateur d'une filière en perte de vitesse chez les jeunes.

Par E.G avec A. Halpern

À la piscine de Montmorillon (Vienne), on compte trois surveillants pour deux bassins et un toboggan. Les effectifs sont au complet pour l'été grâce aux saisonniers mais un poste à temps plein en CDI est vacant depuis février, faute de candidat. 

Pénurie dans les terres

Conséquences concrètes pour le public, regrette le directeur général de la communauté de communes de Vienne et Gartempe, Patrick Moncel : "la fermeture de la piscine ou alors des horaires d'ouverture diminués."

Dommage quand le thermomètre grimpe, comme cela s'est produit ces dernières semaines.

La situation de Montmorillon n'est pas une exception. De nombreuses piscines sont confrontées à la même pénurie ; elles sont situées essentiellement dans les terres. 

Formation coûteuse

Une cinquantaine de maîtres-nageurs ont été formés en Poitou-Charentes l'an passé, mais ce chiffre ne cesse de diminuer au fil des ans.

Le coût de la formation - 6 000 €- n'est certainement pas étranger à cette désaffection pour le métier.

La responsabilité peut aussi faire peur à certains jeunes, tout comme des situations de violence dans certains établissements

argumente le président de l'association Action sauvetage Mathieu Lacroix qui précise qu'il manquerait une dizaine de maîtres-nageurs en Poitou-Charentes cet été. 

Une situation confirmée par Patrick Moncel : "avant, quand on lançait le recrutement (de nos saisonniers) en mai, on était bon. Aujourd'hui, il faut qu'on s'y prenne beaucoup plus lontemps à l'avance." 
 
Poitou-Charentes : pénurie de maîtres-nageurs dans les piscines

Sur le même sujet

Soirée de clôture du festival Au Fil du Son à Civray

Les + Lus