Contre les violences sexistes et sexuelles : une centaine de personnes rassemblées à Poitiers

Réuni à l'appel du collectif #NousToutes, un cortège essentiellement féminin a manifesté pour dénoncer les violences faites aux femmes et demander des moyens pour mieux protéger les victimes.

"La seule chose à briser c'est le silence." Au lendemain de la grande manifestation parisienne pour dire "stop" aux violences sexistes et sexuelles et "exiger des politiques publiques à la hauteur", les défenseurs des droits des femmes se sont mobilisés à leur tour ce dimanche à Poitiers, à quelques jours de la journée internationale contre les violences faites aux femmes célébrée le 25 novembre.

Rassemblé dans le quartier des Couronneries où se tenait le traditionnel marché dominical, le cortège essentiellement féminin était composé d'une centaine de personnes qui avaient répondu à l'invitation du collectif #NousToutes. Des manifestantes pas toujours bien accueillies, ni considérées par certains clients et vendeurs. 

"Nous voulons marquer les esprits et rendre hommage à toutes les victimes décédées sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon" a indiqué Marie, la porte-parole du mouvement.

Elles s'appelaient Annie, Karlasa, Sylvie, Françoise. Leurs noms figurent sur les pancartes et les banderoles, comme un macabre décompte. 150 décès en 2019, 102 l'an passé, 101 cette année. 

C'est une femme qui décède tous les 3 jours. Et même une par jour selon les statistiques des suicides causés par l'ambiance malsaine au sein du couple.

- Marie, porte-parole du collectif #NousToutes

Présente dans le cortège aux côtés des manifestants revendiquant "des moyens pour protéger les victimes au mieux et les accompagner", la maire de Poitiers a affiché son soutien.

"Il faudrait former les personnels qui accueillent les femmes victimes de violences" a plaidé Léonore Moncondhuy, "dans les commissariats, il n'y a pas toujours de lieu dédié et on sait que cela constitue une barrière quand il s'agit de déposer plainte."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société manifestation social