Coronavirus : les salariés de l'ADMR toujours au contact des personnes âgées

Janine reçoit la visite de Mathilde, son aide à domicile, tous les jours. C'est son seul contact avec l'extérieur en cette période de pandémie / © Thomas Chapuzot (FTV)
Janine reçoit la visite de Mathilde, son aide à domicile, tous les jours. C'est son seul contact avec l'extérieur en cette période de pandémie / © Thomas Chapuzot (FTV)

L'association d'aide à domicile reste mobilisée auprès de nos seniors et personnes handicapées qui habitent à la campagne. Mais elle doit se concentrer sur une moitié d'entre elles : les plus fragiles et les plus isolées. Illustration à Chauvigny dans le sud de la Vienne.

Par Marie-Ange Cristofari

Depuis un an et demi, Mathilde Roda assiste des personnes âgées ou vulnérables. Dix d'entre elles attendent ses visites quotidiennes mais le coronavirus l'a contrainte à diminuer son travail.

Le travail est limité à quelques personnes dans la journée, c'est moitié moins que d'habitude.
- Mathilde Roda, aide à domicile

Cloîtrée chez soi

Janine fait partie des plus fragiles, Mathilde est donc venue pour faire un peu de cuisine et des courses. Pendant cette période de confinement, l'aide à domicile joue un rôle important, elle est permet de rompre l'isolement et de palier aux problèmes du quotidien.

Il y a la solitude, ça manque de voir du monde. Parce que, bon je suis pas trop agile mais avec mes cannes j'arrivai à aller faire mes courses, voyez, ça demandait du temps tout ça mais là... Je suis sous clé !
Janine Plourde, retraitée

Mathilde fait les courses et cuisine pour Janine / © Thomas Chapuzot (FTV)
Mathilde fait les courses et cuisine pour Janine / © Thomas Chapuzot (FTV)

Hiérarchiser...

Dans la Vienne, il y a 8.500 bénéficiaires de l'aide à domicile. L'ADMR est, aujourd'hui, obligé de hiérarchiser ses interventions auprès des personnes plus fragiles.

Les personnes âgées seules principalement et des personnes qui ne peuvent pas se suffire à elles-mêmes que ce soit pour les toilettes ou pour préparer les repas
Jean -Marie Bardu, vice-président de l'ADMR 86 (Aide à Domicile en Milieu Rural)

Mathilde Roda n'a plus que cinq visites quotidiennes au lieu de dix. Malgré la pandémie, elle continuera de poursuivre ses missions dans le sud de la Vienne.

Reportage d'Anne-Marie Baillargé, Thomas Chapuzot et Philippe Ritaine

Sur le même sujet

Les + Lus