Covid-19 : les tests antigéniques bientôt disponibles en pharmacie dans la Vienne

Les tests rapides antigéniques commencent à être disponibles dans les pharmacies de la région. Ils sont réalisés grâce à un prélèvement par voie nasale et donnent un résultat en une demi-heure. Ils peuvent être effectués par les pharmaciens, les infirmiers et les médecins.
Les tests antigéniques, plus rapides, peuvent être réalisés en pharmacie.
Les tests antigéniques, plus rapides, peuvent être réalisés en pharmacie. © Aurélie Ladet - MaxPPP
Ces tests étaient jusqu'alors réservés aux opérations de dépistage collective mais un arrêté gouvernemental du 16 octobre 2020, paru au Journal officiel le 17 octobre 2020, autorise désormais ces prélèvements par voie nasale, de façon individuelle. Ces nouveaux tests ne peuvent cependant pas se substituer totalement aux tests PCR réalisés en laboratoire qui sont considérés comme plus fiables et concernent toutes les populations.

A qui s'adressent les tests antigéniques ?

Ils sont réservés aux personnes âgées de 18 à 65 ans présentant ou pas de symptômes évoquant la Covid-19 mais sans risques associés. Ils doivent être effectués au maximum quatre jours après l'apparition des symptômes.
Les personnes pouvant bénéficier des tests antigéniques :

Quelles sont les différences entre les différents tests ?

Aujourd'hui, nous sommes familiarisés avec les tests RT-PCR, effectués en laboratoire, à partir de prélèvements naso-pharyngés. Pour le patient, la sensation -pas toujours très agréable- restera la même car les tests antigéniques sont aussi réalisés en faisant un prélèvement par voie nasale en utilisant un écouvillon. 
La finalité, aussi, est la même, il permet de savoir si vous êtes infectés par le virus de la Covid-19 au moment où le test est réalisé mais pas de déterminer si vous êtes contagieux.
En revanche, les techniques pour parvenir à ce résultat sont différentes. Les tests antigéniques recherchent les protéines produites par le virus Sars-CoV-2 alors que les tests RT-PCR recherchent le matériel génétique (ou génome) du virus SARS-CoV-2, ces derniers sont plus fiables et ne peuvent pas être entièrement remplacés par les tests antigéniques. Dans un avis du 20 septembre 2020, la Haute Autorité de Santé a estimé que "la sensibilité des tests antigéniques est fortement variable d’un test à un autre" mais elle s'est quand même montrée favorable à leur déploiement en raison de la rapidité du rendu des résultats et donc de ses effets sur la circulation du virus au sein de la population.
Le test sérologique, quant à lui, est effectué à partir d'une prise de sang. Il permet de détecter la présence d'anticorps au virus, c'est-à-dire de savoir si la personne a déjà été en contact avec le virus.

Qui peut effectuer les prélèvements ?

Les tests rapides antigéniques peuvent être effectués par les pharmaciens, les médecins généralistes et les infirmiers. D'autres professionnels de santé sont également autorisés à les pratiquer. Il s'agit, par exemple, des dentistes, des masseurs-kinésithérapeutes, des aide-soignants ou des étudiants ayant validé leur première année en médecine, chirurgie dentaire, pharmacie, maïeutique ou soins infirmiers (sous la responsabilité d'un professionnel). Tous doivent être volontaires.

Comment se déroule un test antigénique ?

Le prélèvement est effectué par voie nasale à l'aide d'un écouvillon. Il est ensuite mélangé avec un produit réactif dans une pipette puis déposé sur une plaquette de test contenant des anticorps. Au bout d'une vingtaine de minutes au maximum, le résultat pourra être lu grâce à l'apparition de bandelettes colorées. Comme le PCR, le test antigénique est pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie et peut être effectué avec ou sans ordonnance médicale.

Les tests antigéniques peuvent être réalisés en trente minutes environ au sein des laboratoires de biologie médicale, dans les pharmacies volontaires, dans un cabinet médical ou infirmier. En cas de test positif, il faut suivre les mêmes règles d'isolement que pour un test RT-PCR positif, contacter son médecin traitant et établir une liste de cas contact potentiels. Depuis le 21 octobre et compte-tenu de la situation pandémique actuelle, il n'est plus obligatoire de faire confirmer le résultat du test antigénique par prélèvement RT-PCR.

Comment effectuer le test en pharmacie ?

Il ne sera pas possible de faire réaliser ce test antigénique dans toutes les pharmacies. Il faudra se rendre chez un pharmacien qui se sera porté volontaire et ayant reçu une rapide formation. Dans la Vienne, par exemple, on peut estimer qu'environ la moitié des pharmaciens du département sont, à l'heure actuelle, en capacité de mettre en place ces tests. Certains y renoncent face aux difficultés d'organisation ou par crainte de mettre en danger leur personnel. C'est ce que nous a confirmé, Sophie Motillon, pharmacienne à Bonnes et représentante du Conseil de l'Ordre des Pharmaciens dans la Vienne. Les principales difficultés sont d'ordre logistiques. Les officines doivent acquérir des équipements de protection comme des surblouses, des masques ou des gants, elles doivent aussi pouvoir disposer d'un local dédié, ce qui n'est pas toujours possible à l'intérieur de la pharmacie.

Pour pouvoir disposer d"un local uniquement destiné aux prélèvements, certains pharmaciens envisagent de demander de l'aide aux différentes mairies ou de se coordonner avec d'autres professionnels de santé, médecins généralistes ou infirmiers.
La mise en place de cette logistique est peut-être plus facile pour les pharmacies les plus importantes. A Poitiers, Sébastien Godart est gérant de la Pharmacie du Grand Large, installée dans un centre commercial. Il envisage, pour sa part, de commencer à pratiquer ces tests dès ce jeudi (5/11) ou vendredi (6/11) dans un local qui leur sera exclusivement réservé. 
"Nous avons reçu une petite livraison de tests et nous en attendons d'autres. Les tests seront effectués par des salariés volontaires, pharmaciens, préparateurs et étudiants en pharmacie mais seuls les pharmaciens pourront délivrer la confirmation du résultat." explique-t-il.
Une fiche portant la mention du résultat du test sera remis à chaque patient et tous les cas positifs devront être communiqués à l'ARS (Agence Régionale de Santé).

Désengorger les laboratoires et obtenir les résultats plus rapidement

Les tests rapides antigéniques peuvent officiellement être pratiqués depuis samedi dernier, mais dans la Vienne, comme dans de nombreux autres départements français, il faudra attendre quelques jours pour que tous les pharmaciens volontaires puissent s'équiper de façon à répondre à toutes les conditions de sécurité nécessaires. L'autorisation de ces tests antigéniques répond à la double nécessité de soulager les laboratoires confrontés à un nombre très important de demandes, (un million de tests PCR sont réalisés chaque semaine en France) et de multiplier les ressources pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, en pleine phase d'accélération.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société