Covid et grippe aviaire : drôle d'ambiance à la Foire des Hérolles dans la Vienne

Depuis 500 ans, c'est un rendez-vous incontournable et très attendu, la foire des Hérolles, dans la Vienne, se tient chaque 29 du mois. Mais celle de ce  29 décembre 2020 n'a ressemblé à aucune autre. Les menaces des épidémies de Covid et de grippe aviaire l'ont réduit à la portion congrue.

Un champ de foire quasi désert et interdiction de descendre les volailles du camion à la foire des Hérolles de ce 29 décembre 2020.
Un champ de foire quasi désert et interdiction de descendre les volailles du camion à la foire des Hérolles de ce 29 décembre 2020. © A. Keirle/France Télévisions

La Foire des Hérolles est une tradition bien ancrée dans la région, la première édition remonte à 1484. Depuis la fin du Moyen-Âge, ce grand marché aux bestiaux mensuel a déjà résisté à bien des évènements et turpitudes de l'histoire mais cette année 2020 a été vraiment difficile. La foire a été interrompue pendant trois mois au printemps par l'épidémie de Covid-19 et le premier confinement puis annulée en novembre lors du second confinement et pour le rendez-vous de décembre, s'est ajouté la menace de la grippe aviaire qui s'étend en France.

Au carrefour du Poitou, du Berry et du Limousin, ce rendez-vous commercial et convivial en pleine zone rurale peut attirer jusqu'à 10.000 personnes, on en était bien loin en ce 29 décembre 2020.

Des conditions sanitaires très strictes

Pour la foire aux volailles très peu de professionnels avaient pu s'installer sur l'immense champ de foire avec pour consignes de réaliser les ventes directement dans le camion. Cette interdiction d'exposer les poules à l'extérieur tend à limiter les risques de propagation de la grippe aviaire qui sévit déjà dans des départements voisins, notamment les Deux-Sèvres et plus largement dans le Sud-Ouest.

La mairie de Coulonges-les-Hérolles avait obtenu le feu vert des autorités pour relancer la foire mais les conditions de sécurité étaient drastiques.

Trois conditions sanitaires doivent être respectées : pas plus de cinq volailliers espacés de 100 mètres, interdiction de sortir les volailles et un sens de circulation pour que le public ne se croise pas.

Jean-Charles Varescon, maire de Coulonges-les-Hérolles

"D'habitude, il y a du monde dès 5 heures du matin"

Résultat : trois volailliers professionnels, seulement, étaient présents, les particuliers n'étaient pas autorisés à vendre leur production. Très peu de vendeurs et peu de clients, l'ambiance était bien morose dans ce coin de la Vienne, aux confins de l'Indre et de la Creuse.

"D'habitude, il y a du monde dès 5 heures du matin et jusqu'à midi mais là les gens ne sont pas venus. Les clients sont restés au chaud" constate cet habitué de la Foire. "En plus avec la grippe aviaire, ils ont plus de rétiscence à acheter des poules." ajoute un autre.

Des allées clairsemées pour les autres stands de la Foire des Hérolles du 29 décembre 2020.
Des allées clairsemées pour les autres stands de la Foire des Hérolles du 29 décembre 2020. © A.Keirke/France Télévisions

Du côté des autres commerçants qui avaient dressé leur stand de spécialités, de légumes ou de confection, le constat est le même. Il faut oublier très vite cette année 2020 et tourner la page pour retrouver la clientèle en 2021.

Le reportage à Coulonges-Les Hérolles d'Anne Marie Baillargé, Alexandre Keirke et Thierry Cormerais :

Drôle d'ambiance à la foire des Hérolles dans la Vienne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société grippe aviaire agriculture économie tradition culture