EN IMAGES. "Le rêve américain, c’était quand même quelque chose" : la Ford Mustang célèbre ses 60 ans

durée de la vidéo : 00h01mn45s
Le reportage de Marine Nadal et Romain Burot. ©France Télévisions

À 60 ans, la Ford Mustang fête son anniversaire en grande pompe avec un rassemblement organisé à Poitiers dans la Vienne. Jusqu'au 21 avril 2024, les passionnés pourront admirer plus de 1 000 modèles de cette voiture américaine mythique, à l'Arena du Futuroscope.

Au volant de sa Ford Mustang Fastback de 1968, Patrick Devillon vit son rêve américain, sur une route près de Poitiers (Vienne). Cette acquisition, faite "comme un coup de chance", représente pour lui l'aboutissement d'un rêve d'enfant, quand le passionné "s'arrêtait toujours pour les regarder, les photographier. Et surtout, il y avait, dans le fameux film, 'Bullit', avec Steve McQueen, celle-là, la 68, c’est mythique."

Ce week-end des 20 et 21 avril 2024, le collectionneur exposera son véhicule à l'Arena du Futuroscope, lors des 60 ans de la Ford Mustang. Un événement inédit, à la hauteur du mythe que représente cette voiture américaine, vendue à plus de dix millions d'exemplaires à travers le monde. La Ford Mustang a même créé sa propre catégorie d'automobiles : les pony-cars, au look compact et au prix abordable. "Sur le coupé Fastback, c'est la ligne ! Quand vous vous rendez compte que celle-là date de 1968, quand nous, on avait nos 2CV, nos Dauphine, c’était quand même quelque chose, le rêve américain", se rappelle Patrick Drevillon.

Plus de 1 000 véhicules attendus

"On n’a encore jamais organisé cet événement, d’habitude, on allait aux États-Unis. (...) Il a fallu plus d'un an de réflexion", détaille Xavier Vrigny, président du Mustang Club de France et organisateur de l’événement. "

On est à guichets fermés.

Xavier Vrigny

Président du Mustang Club de France

Mais impossible de prendre son billet désormais, l'événement affiche complet ! "On a dû arrêter la billetterie, il y a un peu plus d’une semaine, on est à guichets fermés, malheureusement pour ceux qui ne s’y sont pas pris à l’avance", souligne Xavier Vrigny.

Ce samedi 21 avril dans l'après-midi, plus de 5 000 personnes devraient être réunies à l'Arena du Futuroscope. Sur les trois jours de l'événement, environ 15 000 personnes sont attendues.

"Ça va être fabuleux."

Pendant trois jours, plus de 1 000 modèles de cette voiture seront exposés, depuis sa naissance en 1964 jusqu'à aujourd'hui. "Il n'y en a pas deux pareilles, c’est l’avantage. Déjà, à l’époque, on parlait de personnalisation, on pouvait prendre telle et telle option", confirme Laurent Vrigny. Sur le cabriolet du passionné, une voiture française fabriquée aux États-Unis, il y a d'ailleurs "un compteur en kilomètres, des jantes Shelby, d’origine, magnifiques. Et un gros moteur."

À LIRE : Histoire : l'avènement de l'automobile... et la première voiture électrique baptisée "La Jamais Contente"

Celui qui collectionne les Ford Mustang depuis 2000 ne se voyait pas rater cet anniversaire : "Ça va être fabuleux, on va rencontrer des passionnés et d’autres modèles, qui viennent même d’Europe. C’est que du plaisir, je vais repartir à 80, 90 km/h, la liberté tout en respectant les limitations. Il n’y a pas besoin de rouler comme un fou, la Mustang n'est d'ailleurs pas faite pour ça."

Le rassemblement lui donnera sans aucun doute l'occasion de partager ses astuces concernant l'entretien de ces automobiles d'époque. "J’ai retiré presque un kilomètre de fils, c’était énorme. L’intérieur était blanc, moi, je n’aimais pas, parce qu’à l’origine, ce n’était pas blanc", décrit Laurent Vrigny sur des photographies.

De nombreuses animations sont prévues, avec par exemple une présentation de la voiture utilisée dans le film "Le gendarme de Saint-Tropez", sorti en septembre 1964. Les modèles plus récents seront également exposés. La Ford Mustang en est à sa septième génération de véhicules.