Gros dégâts après le passage de l'orage de grêle à Poitiers et dans ses environs

Publié le Mis à jour le

Dimanche 22 mai en début de soirée, un violent orage a secoué le département : les averses de grêle ont provoqué d’importants dégâts matériels, les pompiers sont intervenus. Aucun blessé n’est à déclarer.

Hier soir, de violents orages ont provoqué d'intenses averses: des grêlons de plusieurs centimètres de diamètre ont provoqué des dégâts matériels.

Depuis hier, 21h, les pompiers ont reçu 200 appels au centre de traitement de l’alerte. Soixante-dix pompiers sont intervenus dans les secteurs de Poitiers et Chauvigny.

Des grêlons d'un taille proche de celle d'une balle de tennis

Les pompiers ont réalisé environ 80 interventions pour des inondations de maisons, dégâts sur toitures percées par des chutes de grêlons et impacts de foudre.

Quatre personnes ont dû être relogées.

Des commerces touchés par la grêle

Mais aussi des véhicules

Météo France avait placé la Vienne et les Deux-Sèvres en vigilance orange.

Des dégâts important sur les pare-brise des voitures

CARTE - Traversée de l'orage sur Poitiers

VIDEO - Orage au dessus de Poitiers

La grêle est tombée aux environs de Poitiers (de moyenne intensité ici, sur ces images prise à l'ouest de Poitiers)

Les agriculteurs touchés 

Selon Sébastien Berger, président de la FNSEA, les cultures de blé, maïs, les bâtiments agricoles et les serres ont subi de gros dégâts suite aux averses de grêle d’hier soir. 

 « Le maïs est cassé au pied, ils s’en remettront pas. Pour les céréales à paille, le blé ou l’orge, il y a de la casse mais il faut attendre deux trois jours. Les cultures vont blanchir suite à l’impact de grêles. On verra les conséquences à ce moment-là ». Les cultures maraîchères ont subi les dégâts les plus lourds : «  il n’y a plus rien » affirme Sébastien Berger.

Les bâtiments agricoles ont été perforés. Le président de la FNSEA redoute les conséquences des intempéries sur l’arboriculture. Pour soutenir les agriculteurs face aux dommages, la FNSEA se réunit cette après-midi avec ses adhérents pour réfléchir aux actions à mener.