Haut-Poitou : des vendanges prometteuses

Après un printemps pluvieux, le soleil de cet été aura permis aux grappes de bien se développer / © Stéphane Hamon (FTV)
Après un printemps pluvieux, le soleil de cet été aura permis aux grappes de bien se développer / © Stéphane Hamon (FTV)

Le ban des vendanges a sonné très tôt cette année. Fin août pour les AOC Saumur et le 3 septembre pour les AOC Haut-Poitou. Des vins sur le chemin de la réussite car 2018 est pour bon nombre de vignerons une année exceptionnelle malgré un printemps difficile.

Par Marie-Ange Cristofari

Cette année, les vendanges ont commencé avec quelques semaines d'avance. Dans le domaine de Villemont, situé dans le Haut-Poitou, les vignes ont résisté aux intempéries de ce printemps et à l'attaque du mildiou. Les températures élevées et la pluviométrie inexistante de cet été n'ont pas empêché les raisins de se développer.

Après plusieurs mois de sécheresse, les feuilles desséchées sont le signe d'une vigne au bout de sa maturité. Il est temps de vendanger ces grappes qui permettront de fabriquer du rosé et du rouge.
 

Quantité et qualité



Plus de la moitié des vignes de Rodolphe Bourdier sont récoltées. Et déjà le vigneron commence à dresser un bilan. Allier qualité et quantité c'est rare. 2018 sera donc une année à retenir car le cru devrait être très bon. Sur les vins déjà rentrés, certains ont terminé leur fermentation. "On a de bons degrés, des bonnes finitions en alcool, une bonne acidité, et c'est très aromatique".

Si la météo se maintient au calme et ensoleillée, Rodolphe prévoit de vendanger des chenins et des cabernets dans quelques semaines. Objectif, garder ses raisins pour une cuvée exceptionnelle. 
 
Vendanges Haut Poitou
Un reportage d'Anne-Marie Baillargé, Stéphane Hamon et Marion Reiler Intervenant : Rodolphe Bourdier, Vigneron en AOC Haut-Poitou et IGP Val de Loire - France 3 Poitou-Charentes

Sur le même sujet

Les + Lus