"Histoires pour les oreilles", des contes racontés aux enfants pour les faire s'évader et oublier le confinement

"Pourquoi les zèbres ont des rayures ?", "Les couleurs du caméléon" ou "Le serpent arc-en-ciel".  Autant d'histoires à retrouver sur internet pour faire rêver les enfants en cette période de confinement où les parents doivent redoubler d'imagination pour occuper leurs bambins.
Histoires pour les Oreilles, des contes à écouter pour les enfants et les parents
Histoires pour les Oreilles, des contes à écouter pour les enfants et les parents © Clémentine Rio
Prenez un journaliste tout juste retraité, un ingénieur du son et une jeune graphiste, tous confinés chez eux entre Poitiers et La Rochelle et qui ont depuis longtemps une idée qui leur trotte dans la tête, celle de réaliser des contes pour enfants. Ils pensaient attendre la retraite, mais le confinement a précipité les choses et a été l'occasion pour ces amis de longue date de se lancer. C'est ainsi qu'est né "Histoires pour les oreilles", un catalogue d'histoires mises en musique et racontées avec humour à retrouver sur internet. 
durée de la vidéo: 00 min 40
"Histoires pour les oreilles"
"J'ai beaucoup aimé raconter des histoires à mes enfants quand ils étaient petits" nous confie François Gibert, l'ancien journaliste qui est la voix de ces "Histoires pour les oreilles".
Pour mener à bien leur projet, il n'était pas question de se retrouver pour travailler, confinement oblige. Alors, il a fallu faire appel à la fois au système D et aux nouvelles technologies pour travailler à distance. 

J'enregistre les textes dans mon garage car c'est la pièce où nous avons trouvé la meilleure accoustique. Je fais toute les voix, celle du serpent, du phacochère ou de la sorcière puis je fais une composition musicale que j'envoie à Christophe à La Rochelle.

François Gibert, narrateur et musicien

François Gibert enregistre la voix de tous les personnages de l'histoire
François Gibert enregistre la voix de tous les personnages de l'histoire © France Télévisions
Christophe Rio, son compère ingénieur du son, retravaille toutes les voix sur sa table de mixage et les adapte aux personnages. Pour créer l'univers sonore de l'histoire, il pioche dans son fond de bandes de sons.

Troisième étape, celle de l'illustration qui se fait en famille puisque c'est Clémentine Rio, une jeune graphiste et fille de Christophe qui s'en charge. Sur sa palette graphique, elle imagine le dessin qui va résumer l'histoire du conte et attirer l'oeil des enfants.
Clémentine Rio imagine le dessin qui va accompagner l'histoire à l'aide d'une palette graphique.
Clémentine Rio imagine le dessin qui va accompagner l'histoire à l'aide d'une palette graphique. © François Gibert
Clémentine ne réalise qu'un seul dessin par histoire, pas plus, afin de ne pas détourner l'attention de l'enfant et qu'il reste concentré sur l'histoire en imaginant son propre univers. Il s'agit avant tout d'histoires "pour les oreilles" comme le nom l'indique.

Je me souviens que ma fille quand je lui lisais une histoire ne regardait que la couverture du livre. Et de toutes façons, il n'a jamais été question de se lancer dans l'animation. Nous n'avons pas les compétences. Nous faisons ce que nous savons faire, c'est tout.

François Gibert, narrateur et musicien

D'autres histoires à venir

"C'est du bricolage, fait à la maison, sans prétention. C'est pour rendre service aux parents et amuser les enfants" conclut sans fausse modestie François Gibert qui a toujours aimé jouer avec les personnages et l'humour.
A l'heure actuelle, François, Christophe et Clémentine proposent neuf épisodes, neuf histoires accessibles sur leur chaîne YouTube mais le catalogue va rapidement s'enrichir puisque leur objectif est d'en réaliser deux nouvelles par semaine, et celà jusqu'à la fin du confinement mais aussi bien après. Les aventures de "La grand-mère qui savait parler aux dragons" ou de "La princesse au petits pois" n'ont pas fini de faire rêver les enfants friands d'histoires.

► Retrouvez aussi toutes les histoires de "Histoires pour les oreilles" ici sur la plateforme soundcloud.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société culture internet économie éducation