La LGV en Poitou-Charentes, une idée vieille de presque 30 ans qui ne fait pas forcément l'unanimité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux .

 Le premier TGV circulant sur la nouvelle ligne à grande vitesse est entré en gare de Bordeaux ce matin, l'idée d'une LGV  remonte à 1990

 le TGV est arrivé à Poitiers à l'été 1990, mais, si cette nouvelle ligne représentait un gain de temps pour rejoindre la capitale, le train circulait au ralenti entre Tours et Poitiers. Alors très vite l'idée d'une ligne à grande vitesse a vu le jour. Le dossier va mettre 15 ans à aboutir pour un appel d'offre finalement lancé en 2007.

Le reste de l'histoire est connu, Vinci remporte l'appel d'offre pour un chantier pharaonique : 302 kilomètres de ligne et tout se fait simultanément avec au plus gros des travaux près de 8500 personnes au travail.

Un an de test et c'est l'ouverture offcielle ce premier juillet.

Rappel de l'histoire de la LGV avec Tanguy Scoazec et Martine Sitaud 

durée de la vidéo: 01 min 40
Tanguy Scoazec et Martine Sitaud. Intervenant : -Jean-Marie Guery, responsable de la formation des conducteurs TGV, le 20 juin 1990.

Pour autant, tout le monde n'a pas été ravi de voir arriver la grande vitesse en Poitou-Charentes, à Ruffec en Charente, un collectif intitulé  "Maintien TGV et gare de Ruffec-Survie du territoire" a vu le jour. Les membres se battent pour conserver des arrêts  du TGV Atlantique dans leur ville, un combat qui n'a pas abouti pour l'instant.

 Le porte-parole du collectif sera l'invité du 19/20 ce soir, Christophe Mauvillain répondra aux questions de Marie-Ange Cristofari.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité