• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Octobre rose : dans la Vienne, plus de la moitié des invitations au dépistage du cancer du sein restent sans réponses

© Marie-Ange Cristofari
© Marie-Ange Cristofari

Octobre Rose, c'est le mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Malgré la communication organisée chaque année autour de l'événement, les femmes restent hésitantes. Reportage à Poitiers dans la Vienne.

Par Valérie Prétot

L’association DocVie et la ville de Poitiers organisaient ce samedi la 9e Marche rose.

L'occasion de promouvoir la prévention et le dépistage du cancer du sein auprès des femmes et du grand public.

Au programme, une séance de sport collective pour motiver les troupes car les femmes sont parfois hésitantes lorsqu'il faut franchir le pas des examens.


Dans la Vienne, plus de la moitié des invitations au dépistage gratuit restent sans réponses, outre la peur du diagnostic, il y a aussi un manque de radiologues.

Actuellement, dans un cabinet à Poitiers, le délai d'attente pour un rendez-vous est supérieur à six mois, c'est décourageant, Dr Dominique Coste, Président de l'association DocVie.


Près de 12 000 Françaises meurent chaque année du cancer du sein. Les chances de guérison augmentent quand la maladie est détectée tôt.
C'est le message porté tout au long de ce mois d'octobre rose.

Dans la Vienne, les responsables de Doc Vie, l'association qui programme les dépistages fait part de son inquiétude quant à sa probable disparition engendrée par la réorganisation des structures en Nouvelle-Aquitaine.

Regardez ce reportage de Marie-Ange Cristofari, José Sousa et Martine Sitaud.

Intervenants : Odette Compagnon, éducateur sportif; Patricia Brochet; Claude Hayrault; Kierann Cointepas; Dr Dominique Coste, Président de l'association DocVie.
Octobre rose

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus