Les Open badges, une reconnaissance numérique qui n'est pas au goût des enseignants

La rectrice de l'académie de Poitiers veut décerner des Open badges afin de reconnaître les compétences numériques acquises pendant le confinement. Ce gadget en forme de bons points, offense une partie des professeurs.

open badges - académie de Poitiers
open badges - académie de Poitiers © Capture d'écran site internet - ac-poitiers.fr
Dans une vidéo, la rectrice de l'académie de Poitiers, Bénédicte Robert, a annoncé la création d'Open badges pour récompenser le travail des enseignants pendant le confinement. Cette reconnaissance numérique n'est pas du goût de nombreux enseignants.
Un "Open badge" serait distribué pour récompenser les enseignants qui ont participé ou animé une classe virtuelle. C'est donc l'engagement de la Rectrice de l'Académie de Poitiers publié dans cette vidéo ci-dessous.Cette reconnaissance numérique du travail fourni pendant le confinement serait une sorte de bon point pour les professeurs des écoles qui sont loin d'être convaincus.

Cette annonce "gadget" a un peu désorienté l'ensemble des collègues. On a été un peu étonnés par cette opération de communication. On n'est pas contre la validation de nos compétences mais, on s'attendait à quelque chose de plus sérieux et de plus professionnel.

Thierry Audousset, professeur des écoles - Syndicat UNSA

Le rectorat indique que 600 demandes d'Open badges auraient d'ailleurs déjà été enregistrées.

C'est un processus personnel qui permet de monter en compétence. Mais ce dispositif s'inscrit aussi  dans un projet collectif. Et donc qui peut être valorisé, parce qu'on s'est inscrit dans un collectif de travail.

Marie Bregeon, directrice de cabinet de la Rectrice d'Académie de Poitiers

Cette reconnaissance de l'expérience ne convainc pas non plus le syndicat de l'enseignement secondaire. Ses représentants attendaient une autre valorisation du travail fournis par les professeurs.

Il faut essayer de trouver une modalité de reconnaissance qui passe d'abord par les salaires et des points d'indice.

Christelle Fontaine, professeure de philosophie, secrétaire académique adjointe SNES-FSU

Seuls les enseignants investis dans l'accueil des enfants du personnel soignant bénéficieront d'une prime. De 300 à 1.000 euros en fonction du nombre de jours travaillés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société déconfinement coronavirus - confinement : école à la maison santé