Des organismes fossilisés vieux de 600 millions d'années découverts par un chercheur de l'université de Poitiers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux
Des organismes fossilisés, semblables à des petits vers, notamment et vieux de 600 millions d’années
Des organismes fossilisés, semblables à des petits vers, notamment et vieux de 600 millions d’années © Becker/ El Albani

Le chercheur de l'université de Poitiers Abderrazak El Albani, en collaboration avec des chercheurs brésiliens, a mis au jour des organismes fossilisés vieux de 600 millions d'années au sud du Brésil. 

Les recherches ont été menées il y a trois ans, dans la région d'Itajai au sud-est du Brésil. Abderrazak El Albani, chercheur au laboratoire mixte Université/CNRS de  Poitiers, sa consoeur brésilienne, Mirian Pacheco  de l'université de Sao Carlos et un doctorant, brésilien également, Bruno Becker, ont mis au jour des fossiles d'organismes vivant il y a 600 millions d'années. À cette époque, l'aspect de la Terre n'avait pas grand-chose à voir avec ce qu'elle est aujourdhui. Les continents n'étaient pas du tout semblables à ceux que nous connaissons, c'était l'époque du super continent Gondwana. Le Gondwana regroupait une partie de l'Afrique, une partie de l'Amérique du sud, l'Australie, l'Inde, la péninsule Arabique, Madagascar et l'Antarctique.
 
 

Des organismes munis d'un système nerveux


Les fossiles retrouvés lors de ces fouilles ne sont pas les premiers du genre. Des fouilles menées à Terre-Neuve, au Canada, ou en Angleterre avait notamment révélé l'existence de ces organismes. Ils venaient de milieux marins très profonds. Ceux trouvés par le chercheur poitevin devaient plutôt évoluer dans un environnement photique, c'est à dire dans la couche d'eau baignée par la lumière. Les organismes fossilisés étaient dotés d'un système nerveux, donc pouvant se déplacer, il s'agit probablement de petits vers ou de petites méduses.
 


"Les fouilles ne sont pas un long fleuve tranquille"


Pour Abderrazak El Albani ces découvertes sont une joie et une grande fierté : " Quand on arrive sur des chantiers comme ça, c’est une immense fierté. Et je suis fier d’avoir fait ces recherches pour mon pays, ma région et ma ville Poitiers". Mener ce genre de recherches n'est pas toujours facile, elles ont un coût, et le travail des chercheurs consiste, pendant un long moment avant de partir sur le terrain, à touver des financements.

Le chercheur il enseigne et il fait des recherches et les recherches ce n’est pas un long fleuve tranquille, il y a des moments de doute, de dépression.
-Abderrazak El Albani professeur des universités

Ces recherches menées au Brésil ont été publiées dans une prestigieuse publication dans ce domaine, le Gondwana Research.

Abderrazak El Albani n'en est pas à sa première découverte majeure, lors de fouilles menées au Gabon, il avait découvert des traces de vie sur la Terre vieilles de 2,1 milliards d'années.

 Abderrazak El Albani travaille dans l'équipe HydrASA (Hydrogéologie, Argiles, Sols et Altérations), au sein de l'institut IC2MP, unité mixte de recherche de l'université de Poitiers et du CNRS.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.