• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Poitiers : il y a 10 ans, René Monory disparaissait

René Monory, père du Futuroscope - 1999 / © maxppp GERARD PROUST
René Monory, père du Futuroscope - 1999 / © maxppp GERARD PROUST

Le 11 avril 2009, la Vienne perdait l'une de ses grandes figures politiques. Que reste-t-il aujourd'hui de l'héritage laissé par René Monory ? Sa fille, Michèle Monory, invitée de France 3 Poitou-Charentes revient sur un homme et une carrière hors norme.

Par Fabrice Dubault


Quand on dit René Monory... On pense Poitou, Vienne, Futuroscope et Sénat.

Il fut 40 ans maire de Loudun, sénateur de la Vienne durant 30 ans et président du conseil général de la Vienne de 1977 à 2004.
 
Poitiers : il y a 10 ans, René Monory disparaissait. Il avait 85 ans.
Retour sur sa vie en photos. - F3 PC
 

René Monory, c'est 50 ans de carrière politique


René Monory est né le 6 juin 1923 à Loudun dans la Vienne et y est mort le 11 avril 2009.

D'origine modeste, il est mécanicien automobile de formation, puis devient concessionnaire automobile et agricole.
Par la suite engagé en politique, il est maire de Loudun, président du conseil général de la Vienne, président du conseil régional de Poitou-Charentes, sénateur et ministre à 3 reprises.
 
Poitiers : il y a 10 ans, René Monory disparaissait
Le 11 avril 2009, la Vienne perdait l'une de ses grandes figures politiques. René Monory. Il avait 85 ans. - F3 PC

Le président Valéry Giscard d'Estaing le nomme ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat en 1977, puis ministre de l'Économie en 1978.
Lors de la première cohabitation, de 1986 à 1988, il doit faire face, en tant que ministre de l'Éducation nationale, à d'importantes manifestations étudiantes lors de la présentation du projet de loi Devaquet.

Membre du MRP puis de l'UDF et de l'UMP, il est sénateur entre 1968 et 2004 et président du Sénat de 1992 à 1998.
 
Simone Veil à l'occasion des obsèques de René Monory à Poitiers en 2009 / © MaxPPP / P. Lavaud
Simone Veil à l'occasion des obsèques de René Monory à Poitiers en 2009 / © MaxPPP / P. Lavaud
 
Michèle Monory, la fille de René Monory, était l'invitée du JT de France 3 Poitou-Charentes ce 11 avril 2019 à midi. Elle revient sur un homme et une carrière hors norme.
 
Michèle Monory - invité du JT de France 3
Le 11 avril 2009, la Vienne perdait l'une de ses grandes figures politiques. Que reste-t-il aujourd'hui de l'héritage laissé par René Monory ? Sa fille, Michèle Monory, invitée de France 3 Poitou-Charentes revient sur un homme et une carrière hors norme. - F3 PC
 

Il est "le père fondateur" du Futuroscope de Poitiers


Convaincu par les politiques de décentralisation du début des années 1980, il favorise l’implantation des fonderies Renault et la création d’une centrale nucléaire dans son département de la Vienne, à Civaux.

En 1984, il lance le projet du Futuroscope de Poitiers, parc européen de l'image. Il s'appuie alors sur l'université et le tissu industriel local. Le parc ouvre le 31 mai 1987.
Consacré aux technologies nouvelles, le site du Futuroscope comporte un vaste parc d'attractions et une technopole.

Depuis son ouverture, le parc a accueilli plus de 50 millions de visiteurs. Il emploie de nombreux salariés, environ 370 à durée indéterminée et 1.500 salariés saisonniers en CDD.
 

Sur le même sujet

Avenir de la salle des Pas Perdus du Palais de Justice de Poitiers : interview d'Alain Claeys

Les + Lus