Poitiers : nouvelles manifestations de Colère 86 contre la limitation à 80 km/h

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Hinckel .

De nouvelles manifestations ont eu lieu ce samedi dans les grandes villes de la région pour protester contre la limitation à 80 km/h sur les routes et l'augmentation des taxes. Les cortèges de motards et de voitures ont partout provoqué des ralentissements.

A Poitiers, il s'agissait de la quatrième action de Colère 86, un collectif regroupant notamment des motards, des automobilistes, des ambulanciers et des taxis ruraux. Les manifestants se sont regroupés sur le parking d'une zone commerciale près de Migné-Auxances. Le cortège de 400 motards environ a ensuite emprunté la rocade en opération escargot tout en provoquant des ralentissements pour aller bloquer les stations services de trois grandes surfaces de l'agglomération poitevine.

Les manifestants voulaient ainsi symboliser leur opposition à la hausse du prix des carburants depuis le 1er janvier et des taxes. Ils veulent aussi faire connaître leur mécontentement face au renforcement prévu du contrôle technique au mois de mai en même temps qu'à la privatisation des radars embarqués et bien entendu à la limitation à 80 km/h. Ils affirment qu'une manifestation sera organisée chaque samedi.

Le reportage de Valentine Leboeuf, Sébastien Hondelatte et Bénédicte Biraud :
Colère 86

Des actions similaires se sont déroulées dans les autres départements de la région.
A Niort, à l'appel d'Alliances Citoyennes 79 et des Motards en Colère, un cortège de plus de 500 motards et d'une centaine de voitures a roulé de l'Acclameur vers le centre-ville.

A Angoulême, 800 motards des Motards en Colère 16 ont organisé une "opération cagouille" sur les routes autour de l'agglomération pour protester notamment contre l'abaissement de la vitesse à 80 km/h.

A Saintes, en Charente-Maritime, le collectif Colère 17 avait prévu de bloquer le péage de l'autoroute A10 mais à peine une quarantaine de personnes s'est rassemblée sur place. Le barrage s'est finalement transformé en opération escargot jusqu'à Niort pour rejoindre le rassemblement niortais.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité