Poitiers : trafic perturbé sur le réseau de bus Vitalis suite à l'agression d'une conductrice ce mardi 28 décembre

Publié le Mis à jour le

Ce mardi 28 décembre, la direction du réseau de bus Vitalis a rappelé les effectifs en circulation, suite à l'agression d'une conductrice le matin-même. Face à ce 8ème incident depuis le début de l'année, les agents ne cachent pas leur ras-le-bol.

Peut-être avez-vous attendu votre bus en vain ce matin... En voici la raison : la direction du réseau de bus Vitalis a rappelé les effectifs en circulation ce mardi 28 décembre.

Une décision qui fait suite à l'agression d'une conductrice vers 6 h 35 sur la ligne 21, à l'arrêt Porte du futur. Après avoir refusé de valider son titre de transport, un passager s'est énervé et a brisé la vitre sanitaire. La conductrice du bus n'a pas été blessée. Pour l'heure, l'agresseur n'a pas encore été retrouvé. 

Le trafic est donc fortement perturbé sur de nombreuses lignes du réseau jusqu'à la fin de la matinée au moins.

Ce vendredi 28 décembre, une réunion des membres du Comité d'hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT) et de la direction est prévue à 10 h 30.

8ème agression en 2021

Le mardi 14 décembre, un conducteur de bus avait déjà été agressé dans le quartier des Couronneries, à Poitiers. Alors qu'il demandait à un passager de remettre son masque, ce dernier avait tenté de lui porter un coup, avant de s'enfuir.

Les conducteurs du réseau de bus Vitalis avaient alors exercé leur droit de retrait. Le trafic avait été interrompu pendant 36 heures. 

On ne respecte plus les chauffeurs de bus

Olivier Honore, représentant syndical CGT

« Il y a un ras-le-bol général chez les conducteurs, assène Olivier Honore, représentant syndical CGT. C’est la 8ème agression depuis le début de l’année, ça commence à faire beaucoup. »

Ce matin, la direction de Vitalis a commandé des vitres anti-agression pour équiper les bus du réseau d'ici 2 mois. « On ne revient pas dessus mais il faudrait mettre davantage de moyens sur la présence réseau Vitalis ». Selon lui, cela passerait par l'embauche de 4 contrôleurs, de 2 encadreurs de proximité et par le fait que ces derniers soient présents dès 6 heures du matin, et ce jusqu'à 21 h 30.

« Il faudrait aussi faire de la prévention. Je ne dis pas que ça gommerait la problématique, mais ça participerait à sensibiliser les gens. »

Dans un communiqué, la direction de Vitalis a annoncé que la circulation des lignes impactées est assurée à 70% depuis 14 h 30.