• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Poitiers : un rassemblement de soutien à une famille ouzbèke sous le coup d'une procédure d'expulsion

© L. Barré, F3 Poitou-Charentes
© L. Barré, F3 Poitou-Charentes

Une trentaine de personnes se sont rassemblées ce lundi après-midi devant l'école Andersen pour demander la régularisation d'une famille originaire d'Ouzbékistan. Installée depuis sept ans à Poitiers, elle fait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF). 

Par E. Gérard + A. Mehnana

Les parents d'élèves de l'école Andersen de Poitiers, le collectif  "D'ailleurs Nous Sommes d'Ici" et le Réseau Éducation sans Frontières appelaient ce lundi après-midi à un rassemblement devant l'établissement à l'heure de la sortie des classes.

Une trentaine de personnes étaient présentes pour apporter leur soutien aux membres de la famille G. et demander leur régularisation sur le sol français

Arrivés d'Ouzbékistan il y a sept ans, les parents et leurs deux enfants âgés de 8 et 10 ans ont été récemment sommés de quitter leur logement fourni par Audacia ; ils ont été expulsés le 28 février dernier.

Leur demande d'asile ayant été refusée, les parents de Ksenyia et Matvey sont en situation irrégulière, la préfecture leur demande donc de quitter le territoire français. Le collectif de soutien dénonce cette procédure d'OQTF par la voix de Mathilde Plas qui rappelle que "les enfants sont intégrés (...) et scolarisés.".

Parents d'élèves et associations espèrent que cette mobilisation poussera la préfecture à reconsidérer sa position alors que la famille G. a déposé une nouvelle demande d'asile. Ils ont lancé une pétition et appellent à un nouveau rassemblement en fin de semaine. 

Hébergée à l'hôtel par la préfecture ces quatre derniers jours, la famille dormira ces trois prochaines nuits dans un logement de l'église orthodoxe "sinon ils auraient dormi à la rue" déplore Mathilde Plas.
 

Sur le même sujet

Remise de drones

Les + Lus