À Poitiers, Uncut défend son rock hybride et prépare un nouvel album

Enzo, Alex et Pablo préparent tranquillement leur prochain album, sortie prévue en mai 2020. / © Stéphane Bourin / FTV
Enzo, Alex et Pablo préparent tranquillement leur prochain album, sortie prévue en mai 2020. / © Stéphane Bourin / FTV

Avec un clip, un album et une mini-tournée, les trois musiciens d'Uncut, le groupe de rock poitevin qui monte, ne cachent pas leurs ambitions. Après un passage à la Maroquinerie de Paris, ils devraient sortir leur prochain opus en mai 2020.

Par Boris Granger et François Bombard

Deux guitares, une batterie et des riffs bien lourds : sur leur premier EP intitulé "From blue", les trois musiciens d'Uncut distillent un son hybride, entre blues, hard rock et esthétiques plus modernes. Un mélange des genres qui leur réussit plutôt bien et laisse présager le meilleur pour l'album à venir.

Débuts prometteurs

Depuis trois ans déjà, Pablo, Alex et Enzo répètent dans leurs petits pavillons anonymes, à la recherche de leur patte. Jusqu'en septembre dernier lorsqu'ils sortent leur premier clip, "Blue eyes lover" - près de 10.000 vues aujourd'hui. Deux mois plus tard, ils entament une tournée d'une quinzaine de dates avec les grands frères de Klone pour présenter leur premier album.
 
 

On s'inspire de beaucoup de choses et nos riffs rappellent le blues, avec un groove des années 1990, presque hip-hop, développe Enzo quand on lui demande de décrire la marque Uncut. C'est un mélange de guitare moderne, de son vintage et de jeu de batterie plus métal.

"Cramer la route"

Désormais, l'objectif du groupe est de s'assurer une bonne notoriété et un confort financier mais malgré ces rêves ambitieux, Uncut compte bien rester sur Poitiers.

Le but c'est de jouer tout le temps, peu importe où, et de cramer la route dans des conditions professionnelles, poursuit Alex. Le Hellfest d'ici deux ou trois ans ce serait déjà cool mais on n'a pas de limite et on ne s'arrêtera que quand on aura mal aux genoux.

Et elle paraît bien loin désormais, l'époque de "Mojo Lucifer", le premier projet de Pablo et Alex. C'est à ce moment-là qu'ils enregistrent un bœuf avec Enzo, pour le fun. Mais en réécoutant, ils sentent qu'ils tiennent quelque chose. "Au début, on faisait un peu tous les styles, se souvient Alex. Mais pour notre concert à Zo prod en septembre 2017 on avait déjà notre répertoire rock."


Une tournée puis un album

Aujourd'hui, les trois musiciens préparent tranquillement leur tournée à venir, en mars et avril. "On a moins besoin de répéter notre répertoire, reconnaît Pablo. Maintenant, ce qu'il nous faut, c'est de la scène." Le 18 avril, Uncut posera ses amplis à la Maroquinerie de Paris avant de se produire devant la mairie de Poitiers, le 21 juin, pour la fête de la musique. Le prochain album devrait, quant à lui, sortir du mixage au mois de mai.
 

Un reportage de François Bombard, Stéphane Bourin, Christophe Rio et Christophe Pougeas :

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus