Poitiers. Une émission de radio avec des apprentis reporters et la journaliste Pauline Bandelier au lycée Nelson Mandela

Depuis le mois de novembre, la journaliste Pauline Bandelier accompagnait les élèves du lycée Nelson Mandela de Poitiers où elle a animé plusieurs ateliers axés sur l’écriture journaliste et la pratique de la radio.

Je me suis rendu au sein du lycée Nelson Mandela de Poitiers dans le cadre de la Semaine de la Presse et des Medias dans l’Ecole, organisée par le CLEMI de l’académie de Poitiers. A cette occasion, j’ai assisté à la fin de la résidence de Pauline Bandelier.

Pauline Bandelier est journaliste indépendante. Elle a réalisé de nombreux reportages pour RFI, Mediapart, M le Monde ou encore la Chronique d'Amnesty International.

J’ai trouvé cette première expérience (de résidence) très enrichissante. En plus les élèves ont très bien joué le jeu. Ça leur a donné une application concrète à ce qu’ils étudient en classe.

Pauline Bandelier, journaliste

Ce projet au long cours a été initié par Louise Merlet, documentaliste et Marine Dachary (professeur d'Histoire-Géographie HG). Elles ont aussi été accompagnées par d’autres membres de l’équipe enseignante du lycée Nelson Mandela de Poitiers.

Une émission pour aboutissement du projet

Ce projet de résidence se concrétise par l'enregistrement d'une émission de radio qui sera bientôt disponible sur le site internet du lycée et prochainement sur les ondes de RMZ (88.9Mhz).

Un fil conducteur basé sur « l’Engagement »

Ce projet a aussi permis à des élèves de CM2, 2nde, BTS, CAP et du club radio du lycée de découvrir les techniques journalistiques, la réalisation d’interviews et de reportages. Pour leur part, les BTS CRSA ont dû réaliser des enregistrements d’interviews sur le thème des "héros du quotidien". De leur côté, ceux du CAP PAR, se sont exercés à l’écriture et la mise en voix de textes sur le thème "Je me souviens".
Dans l'ensemble de ces travaux et reportages, il sera évoqué l’Engagement personnel lors du départ d’un pays, l’Engagement au quotidien pour un groupe, ou encore l’Engagement associatif. Lors de cette expérience, l’équipe enseignante s’est aussi aperçue, que certains élèves connaissaient peu ou pas de personnes étrangères.

Parcours de migrants, histoires singulières

Lors de mon reportage, j’ai rencontré des élèves de Seconde H qui avaient, eux, pour but de réaliser une émission radiophonique sur le thème "Parcours de migrants", un sujet en lien avec le programme d’EMC (enseignement moral et civique) et de géographie. Ces élèves ont travaillé sur le parcours de migrants et ont découvert à leur tour, comment les libertés sont plus ou moins remises en cause (dans leur pays d’origine, sur leur trajet, et même à leur arrivée sur le territoire français). Ce travail portait aussi sur le statut de tous ces hommes et ces femmes, et la manière dont ils se sont intégrés en France (obtention des papiers d’identité, travail…).

Au début c’était un travail de classe, mais j'ai trouvé que c’était très enrichissant.

Matthias S, élève de Seconde H

Matthias me dit qu’habituellement, il n’écoute pas la radio, et ne s’intéresse pas trop à la presse. Il visionne beaucoup de vidéos sur YouTube, ou regarde parfois la télévision. Il ajoute qu’il lit beaucoup d’articles en ligne sur internet. Sauf que là, il a trouvé le projet très intéressant car il était complet. Cela lui a permis de faire des recherches, et c’est ce qui lui a plu.

Ce projet de classe m’a permis de me rendre compte que ce n’était si simple que ça de trouver les (bonnes) informations et de pouvoir contacter les bons interllocuteur-trices.

Clara L, élève de Seconde H

Clara me raconte qu’elle a réalisé un reportage avec Afzal, un migrant venu d’Afghanistan et qui a passé de long mois sur les routes avant d’arriver en France. "Ça été compliqué pour lui car il a passé deux semaines à la rue. La Croix-Rouge l’a recueilli. Il est désormais hébergé dans un refuge à Paris et recherche du travail. Il possède encore le statut de réfugié". Elle ajoute que "faire cet exercice de radio nous montre qu’il n’est pas si simple de retrouver les informations dont a besoin pour construire un reportage". Cet exercice lui a permis d’utiliser un logiciel de montage afin de mixer des séquences d’interview, des ambiances, des commentaires et faire que ce soit le plus intéressant possible pour l’auditeur, et ainsi, "donner vie à ces moments sonores".

Je me suis appliqué à bien parler et bien articuler pour être le plus compréhensible possible.

Mathieu C. élève de Seconde H

Mathieu insiste sur le fait que c’est un travail d’équipe. L’un recherche l’information, l’autre trouve les sons à insérer dans le reportage, un troisième se charge de la mise en forme. "Moi, mon rôle était d’animer l’enchainement des séquences et d’introduire les différents reportages".

« Par ce travail, on s’est aperçu que les élèves connaissaient très peu la radio »

La séquence pédagogique leur a permis de travailler sur les différents formats journalistiques avec Pauline Bandelier. Ensuite s’en est suivi toute une phase de recherche documentaire afin de conceptualiser le sujet. C’est là que Pauline Bandelier leur a donné ses conseils pour l’élaboration des entretiens.

La découverte de l’autre

Par des interviews et rencontres, ces jeunes reporters ont rencontré des migrants ou des personnes qui ont migré à un moment donné de leur vie. Parmi eux, un élève Albanais (arrivé à l’âge de 8 ans) a participé à ce projet en interviewant sa maman.

Lors d’une autre rencontre, les élèves ont écouté le parcours de Kaythline, une autre élève de l’établissement, dont son papa est d’origine africaine (Gabon). Il est arrivé en France, il y a 15 ans.

Ecoutez l'interview de Hiba, jeune Syrienne

Un autre reportage sera réalisé avec une élève dont la grand-mère est originaire de Madagascar.
L’ensemble de ces rencontres donneront lieu à des interviews ou des enrobés afin d’être insérés dans l’émission qu’ils sont en train de concevoir. Emission prochainement disponible à l'écoute sur le site internet du lycée.

A cette occasion, d’autres établissement étaient partenaires de ce projet de résidence : le collège Jean-Rostand à Neuville de Poitou, le collège Jean-Moulin à Poitiers, l’école Alphonse Bouloux à Poitiers, le centre socio-culturel de la Blaiserie de Poitiers).

La résidence de Pauline Bandelier a été accompagnée financièrement par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Nouvelle-Aquitaine et la Délégation Académique à l’Action Culturelle du rectorat de Poitiers.

Diaporama

Une journée avec les lycéen-e-s de Nelson Mandela dans la cadre de la fin de résidence de Pauline Bandelier (journaliste)

Lettre d'info du CDI, consacrée à la Semaine de la presse, réalisée par Emmanuelle Poquet, professeure documentaliste (à télécharger ci-dessous).

Lettre d'info du CDI, consacrée à la Semaine de la presse, réalisée par Emmanuelle Poquet, professeure documentaliste

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité