Les pompiers de la Vienne manifestent pour leurs conditions de travail et ils réclament des effectifs supplémentaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux
Les pompiers de la Vienne manifestent à Poitiers
Les pompiers de la Vienne manifestent à Poitiers © Jérôme Vilain, France Télévisions

Les sapeurs-pompiers de la Vienne sont en colère depuis plusieurs mois. Ils réclament des postes et de meilleures conditions de travail. Leurs syndicats ont été reçus par le président du conseil départemental.

Le 15 octobre dernier les pompiers de la Vienne avaient déjà participé à la journée d'action lancée par leurs syndicats. Ils dénoncaient le manque d'effectifs, des missions en augmentation et des agressions aussi de plus en plus régulières.

  Deux mois plus tard, rien n'a vraiment changé. Les revendications sont toujours là et elles n'ont pas été satisfaites. Le nombre des interventions continue d'augmenter, avec le sentiment parfois de ne pas faire vraiment leur travail d'urgence. Les pompiers sont très souvent appelés pour de l'assistance médico-sociale pour pallier le manque d'ambulances.
Les postes qu'ils réclament pour travailler dans de meilleures conditions ne sont pas arrivés. 
Et les agresions n'ont pas diminué.
 

Une entrevue avec le président du conseil départemental


Bruno Belin, le président du conseil départemental de la Vienne, principal financeur du service départemental d'incendie et de secours, a reçu une délégation. Il sait bien que la côte de popularité des pompiers est telle qu'il ne peut rester inactif.  
À l'issue de la réunion, le président Bruno Belin  rappelé les effort déjà consentis par le répartement  :

Nous avons augmenté la dotation annuelle de 20% depuis 2015 et engagé la création des deux nouveaux casernements tant attendus à Poitiers. Ils vont être mis en service dans le 1er semestre 2020 avec une participation du département de 10 millions d’euros. Bruno Belin, président du CD de la Vienne


Il rappelle également les investissements pour les  centres d’incendie et de secours de Gençay,  des Trois Moutiers et de Lencloître. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.