Une séance de cinéma dans votre salon, ça vous tente ?

Les salles d'art et d'essai ne se laissent pas abattre par les semaines de confinement. Le Méliès à Melle ou le Dietrich à Poitiers, proposent des séances de cinéma virtuelles.
Cinéma Le Dietrich à Poitiers
Cinéma Le Dietrich à Poitiers © Amélie Boisgard
Alors que les cinémas et les salles de théâtre doivent encore attendre le 15 décembre pour accueillir à nouveau des spectateurs, les salles d'arts et d'essais, elles, tentent de garder le lien avec leur public avec des séances virtuelles.
Le Dietrich à Poitiers et le Méliès à Melle, dans les Deux-Sèvres vous proposent ce vendredi 27 novembre à 20h30 de suivre, depuis votre salon le film d'Ariane Doublet, "Green Boys". Les deux salles ont choisi la plateforme La vingt-cinquième heure pour vous proposer ce film. 

Cinq euros pour le film suivi d'un débat

Le système est simple, vous vous connectez, vous créez un compte et vous choisissez le film, il vous en coûtera cinq euros, Une fois inscrit et après que vous aurez choisi le film, vous recevrez un lien et vous pourrez ainsi vous connecter à 20h30. Après la projection du film, la réalisatrice, Ariane Doublet pourra répondre aux questions des spectateurs. Une façon de continuer à faire vivre les salles en respectant les consignes sanitaires. De plus sur les cinq euros que vous coûte la place, 40% seront  reversés au Dietrich ou au Méliès.

C'est une participation dont les cinémas indépendants ont bien besoin. Comme l'explique un membre du conseil de programmation du Dietrich : "Ce qui se joue en ce moment, c'est de faire revenir le public. En faisant ces séances, on dit à notre public qu'on est toujours là."
Entre le premier et le deuxième confinement, le Dietrich a bien rempli sa salle, les cinéphiles sont revenus, mais ces structures indépendantes peuvent être fragilisées par ces plusieurs mois de fermeture.
Et il reste encore presque trois semaines avant de pouvoir reprendre une activité.

Le 15 décembre, une ouverture avec couvre-feu

Quand les cinémas et les salles de spectacles vont pouvoir rouvrir le 15 décembre, il y aura, partout en France, un couvre-feu à partir de 21 heures. Les cinémas doivent donc se réorganiser. La programmatrice du Diétrich, Amélie Boisgard  reconnait une certaine déception : "On espérait garder notre dernière séance de 21 heures, mais ce ne sera pas possible." Il faudra donc envisager des séances à 18 ou 19 heures en fonction de la durée des films. En attendant de pouvoir retrouver une activité normale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture confinement santé société coronavirus/covid-19