Selfie de Benalla armé : une enquête est ouverte par le parquet de Poitiers

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.Hinckel avec AFP
Emmanuel Macron en visite à Poitiers le 29 avril 2017 photographié accompagné d'Alexandre Benalla et du maire de Poitiers, Alain Claeys.
Emmanuel Macron en visite à Poitiers le 29 avril 2017 photographié accompagné d'Alexandre Benalla et du maire de Poitiers, Alain Claeys. © AFP

Le procureur de la République de Poitiers a annoncé qu'il avait décidé d'ouvrir une enquête préliminaire à la suite des informations publiées par Médiapart, montrant Alexandre Benalla armé dans un selfie réalisé dans un restaurant de Poitiers pendant la campagne électorale d'Emmanuel Macron.

Michel Garrandaux, le procureur de la République de Poitiers a confié cette enquête à la Sûreté départementale de la Vienne. Il ajoute ouvrir cette enquête préliminaire après "les informations publiées sur le Médiapart mettant en cause M Alexandre Benalla pour des faits susceptibles de recevoir une qualification pénale".

Alexandre Benalla est suspecté d'avoir porté une arme dans un restaurant de Poitiers, après un meeting d'Emmanuel Macron à Châtellerault, alors qu'il n'avait pas de permis de port d'arme.


Pas de permis de port d'arme en dehors du QG d'En Marche!


Selon Médiapart, le selfie montrant M. Benalla en compagnie de deux membres du service de sécurité et d'une jeune fille, une serveuse du restaurant au visage flouté a été pris au restaurant Les Archives à Poitiers entre les tours de la présidentielle. M.Benalla, aujourd'hui mis en examen pour des violences lors du 1er-Mai, n'avait à cette époque pas de permis de port d'arme en dehors du QG d'Emmanuel Macron.

Selon ses propres déclarations au Monde daté du 26 juillet, il ne possédait alors pas de permis l'autorisant à porter une arme en dehors du quartier général d'En Marche!, à Paris. Interrogé par le Monde sur le fait de savoir s'il avait enfreint cette règle et s'il était sorti avec une arme en dehors du QG, M. Benalla s'était montré catégorique: "Non, jamais. On n'est pas mabouls, il y a un risque pour la réputation du candidat...", avait-il alors répondu.

Après l'élection d'Emmanuel  Macron, M Benalla a obtenu un permis de port d'arme le 13 octobre 2017 dans le cadre de ses missions à l'Elysée. C'est ce que le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a déclaré le 23 juillet dernier devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Ce permis lui a été retiré après son licenciement et sa mise en examen le 22 juillet. 


"Garder la photo pour elle"

L'ancien directeur du restaurant "Les Archives" à Poitiers à l'époque des faits n'était pas présent ce soir du 28 avril 2017 mais il a confié  qu'il "avait mis en garde la serveuse" concernant la publication de cette photo, lui conseillant de la garder pour elle. La serveuse, âgée d'une vingtaine d'années qui ne travaille plus aujourd'hui aux Archives, avait demandé à Alexandre Benalla et aux membres de l'équipe de sécurité d'Emmanuel Macron de faire un selfie. Benalla lui avait alors répondu qu'elle serait surprise en voyant la photo. 


Le père de la serveuse porte plainte

Nous avons rencontré aujourd'hui le père de cette jeune fille à Poitiers. Il nous a indiqué avoir porté plainte et déposé une main courante hier soir au commissariat pour relater ce que lui avait raconté sa fille au sujet de cette soirée et du déroulement des faits. Il nous a confié que sa fille ne savait pas "qu'elle avait une arme derrière la tête" "Si elle avait su, elle aurait eu un sourire crispé" ajoute-t-il.
Selfie de Benalla armé : le témoignage du père de la serveuse
Il a également catégoriquement affirmé à notre micro qu'il ne s'agit pas d'un montage. "Il y a une photo qui pourra le prouver...En 2017, ma fille m'avait tout raconté. Il faut que ça sorte tout simplement parce qu'il a menti au Sénat quand même" insiste le père de famille poitevin.
Selfie de Benalla armé : "il faut que ça sorte"


Il a par ailleurs annoncé qu'elle allait rencontrer la presse demain mercredi 26 septembre à Paris. Elle a refusé pour l'instant de s'exprimer publiquement mais elle a confirmé à nos confrères de France Bleu que "la photo est vraie". 

L'enquête ouverte par le parquet de Poitiers devrait notamment déterminer s'il s'agit bien, sur la photo, de l'arme de M. Benalla et s'il disposait des autorisations requises. 



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.