Pendant une semaine, les étudiants pictaviens peuvent tester leur connaissances des éco-gestes

Pendant une semaine les étudiants vont pouvoir participer à des ateliers sous forme de quiz pour tester leurs connaissances des éco-gestes de la vie quotidienne. / © France télévisions
Pendant une semaine les étudiants vont pouvoir participer à des ateliers sous forme de quiz pour tester leurs connaissances des éco-gestes de la vie quotidienne. / © France télévisions

Le Tour de France Agir ensemble pour la planète a été lancé cette semaine. L'Université de Poitiers y participe. Elle agi depuis longtemps pour le développement durable. Pendant une semaine, elle propose des ateliers pour sensibiliser les étudiants aux éco-gestes à travers des quiz et des jeux.

Par Yleanna Robert

L'Université de Poitiers s'est engagée dans le développement durable depuis quelques années. Cette semaine, à l'occasion du Tour de France Agir ensemble, les étudiants vont pouvoir participer à des ateliers sous forme de quiz. Le but : tester leurs connaissances et leur sensibilité aux éco-gestes de la vie quotidienne. "On a des questions diverses sur la vie de tous les jours, sur des choses qui nous concernent en tant qu'étudiant", détaille un étudiant.

Pour rendre l'activité plus attractive, ce sont d'autres jeunes qui ont été recrutés pour inciter les étudiants à adopter les éco-gestes. "Il faut qu'ils prennent conscience qu'ils peuvent faire des gestes au quotidien pour améliorer le recyclage par exemple", explique Thiphaine Grolimund. Les éco-gestes commencent même sur le chemin pour aller à l'université ! Plutôt que de prendre leur voiture, les étudiants sont incités à prendre les transports en commun, le vélo ou même à venir à pied.

Plus d'informations avec le reportage de S. N., S. B. et J. R. :


Parmi les autres mesures prises par l'Université de Poitiers pour favoriser le développement durable, il y a eu l'installation d'un parc photovoltaïque pour l'éclairage du campus. Une chaufferie biomasse a également été installée il y a un an. Alimentée par des copeaux de bois provenant de forêts locales, elle permet d'obtenir de l'eau chaude.

Grâce à ces aménagements durables, l'Université économise environ 400 000€ par an et produit environ 5 000 tonnes de CO2 en moins chaque année. Laurent-Emmanuel Brizzi, vice-président au Patrimoine et au développement durable souligne : 

Toutes les économies que l'on va faire sur ces postes là va pouvoir être directement réinjectée dans les missions premières de l'Université, à savoir la formation, la recherche et la vie étudiante.


L'objectif pour le campus est d'aller vers le 100% énergie verte.

Sur le même sujet

Des milliers de retraités agricoles obligés de rembourser un trop-perçu après un bug informatique

Près de chez vous

Les + Lus