Tour Poitou-Charentes 2023. A quelques jours du départ de la course, 3 questions à Alain Clouet, le directeur de l'épreuve

Alors que le tour cycliste du Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine approche à grands pas, le directeur de l'épreuve, Alain Clouet répond à nos questions.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le tour cycliste du Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine s'élancera le 22 août de Matha, en Charente-Maritime, pour arriver à Poitiers, le 25 août. Tout est presque prêt et on a appris mardi 15 août que le cycliste de la Groupama / FDJ, Thibaut Pinot serait au départ. Le chouchou du public mettra un terme à sa carrière en fin de saison, mais il a tenu à participer avec son équipe au TPC. Une vraie bonne nouvelle pour le directeur de l'épreuve, Alain Clouet qui a accepté de répondre à nos questions.

France 3 : comment le Tour de la Vienne est-il devenu le Tour cycliste du Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine ?

Alain Clouet : C'est Éric Cachart (journaliste à France 3 Poitou-Charentes à l'époque, NDLR) qui a proposé à la région d'organiser un Tour cycliste sur le Poitou-Charentes. Mais il existait déjà un tour de la Vienne, donc au début, en 1987, on a organisé le tour du Poitou-Charentes et le tour de la Vienne. On a fait ça deux ans, mais comme le tour de la Vienne avait lieu en juillet et le Tour Poitou-Charentes en août, on a décidé de ne faire qu'un seul tour.

La première année, il n'y avait que des amateurs, puis des amateurs et des professionnels et maintenant que des professionnels. Dans les années 2000, le cyclisme qui était très européen s'est mondialisé et le TPC recevait des coureurs du monde entier. Aujourd’hui, avec la catégorisation des épreuves, les coureurs ont le choix avec des épreuves partout. En France, on a neuf équipes professionnelles, alors elles font le Tour Poitou-Charentes.

France 3 : à quel niveau se situe le Tour Poitou-Charentes dans les compétitions nationales et internationales ?

Alain Clouet : Il existe quatre niveaux de compétition cycliste. Le niveau 1, le World Tour qui regroupe les épreuves comme le Tour de France, le Giro, la Vuelta, les classiques comme Paris Roubaix etc... Le niveau 2 avec des épreuves comme Paris/Tours. Le niveau 3 qui nous concerne, il y a le TPC, le Tour du Limousin. Et enfin le niveau 4, les épreuves ouvertes aux professionnels et aux amateurs.

France 3 : comment avoir convaincu Thibaut Pinot ?

Alain Clouet : On sollicite les équipes, et donc la sienne, la Groupama/FDJ qui participe chaque année au Tour Poitou-Charentes. Mais la composition des équipes, on n'y peut rien ! Après, la qualité de notre organisation attire les coureurs et Thibaut Pinot, qui va mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison, a voulu participer. Il reprend la compétition, après le Tour de France avec le TPC, on ne peut qu'être content ! C'est quelqu'un de sympa, et c'est le cycliste préféré des Français, alors on espère qu'il va attirer un public encore plus nombreux !