Dans la Vienne, les auto-écoles dénoncent des délais de plus en plus long pour passer le permis

Les auto-écoles de la Vienne ne décolèrent pas. En quelques mois, le nombre de places pour faire passer le permis a considérablement baissé. En cause, un manque d'inspecteurs. Rassemblées en collectif, elles ont envoyé une lettre au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.
Les délais d'attente pour passer le permis de conduire ont été multipliés par trois.
Les délais d'attente pour passer le permis de conduire ont été multipliés par trois. © Stéphane Bourin - France 3 Poitou-Charentes
La colère gronde chez une vingtaine d'auto-écoles de la Vienne. Regroupées en collectif, elles dénoncent un manque d'inspecteurs pour faire passer l'examen du permis de conduire. Au mois d'août 2019, elles ont perdu un inspecteur. Muté, il n'a pas été remplacé depuis.

On se retrouve avec un engorgement de candidats dans toutes les auto-écoles et pas assez de places pour les présenter à l'examen.
- Aurore Ferrand Rousseau, co-gérante d'une auto-école de Poitiers

Avec sept inspecteurs sur le département de la Vienne depuis la fin de l'été, le collectif affirme avoir perdu plus de 900 places. Conséquence, les délais pour passer le permis de conduire s'allongent. Les élèves attendent en moyenne 100 jours, soit un peu plus de trois mois, au lieu de 35 jours auparavant. Avec des délais d'attente multipliés par trois, des heures supplémentaires de conduite sont nécessaires. Résultat, la facture augmente de 300 à 400 euros par candidat.  

Une lettre envoyée au ministre de l'Intérieur

Après avoir déposé un recours auprès de la Préfète de la région Nouvelle-Aquitaine en octobre 2019, trois députés de la Vienne et le collectif d'auto-écoles ont co-écrit début février une lettre au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, pour l'instant restée sans réponse.

Si une solution n'est pas trouvée prochainement, les auto-écoles n'écartent pas la possibilité de mener des actions. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social automobile société mobilité transports