Vienne : les fermes, cibles de choix des voleurs

Les gendarmes viennent prodiguer leurs conseils pour limiter les intrusions et les vols / © Stéphane Bourin (FTV)
Les gendarmes viennent prodiguer leurs conseils pour limiter les intrusions et les vols / © Stéphane Bourin (FTV)

Les cambrioleurs ne sont pas qu'en ville. Ils sont aussi dans le pré. Des exploitants agricoles en font parfois l'amer constat. Comment prévenir les effractions dans les fermes ? Chambre d'agriculture et syndicats agricoles se mobilisent. La gendarmerie, elle, est sur le terrain pour sensibiliser. 

Par Marie-Ange Cristofari

Face aux vols dans les exploitations agricoles la gendarmerie veille au grain. Aujourd'hui, ils ont décidé de rendre visite à Florentin Gourmaud... Au premier coup d'oeil, les fonctionnaires pointent les faiblesses de l'endroit.

Votre haie, c'est une délimitation naturelle de votre propriété, par contre, à l'entrée de votre ferme, c'est un espace ouvert, il n'y a pas d'accès contrôlé

Ce paysan a subi une intrusion sur sa ferme il y a quelques mois.

On a retrouvé sur les réseaux sociaux un post qui disait qu'on était une ferme-usine, qu'on maltraitait nos animaux parce qu'on les laissait dans leurs déjections toute la journée, et qu'on séparait les petits de leurs mères dès la naissance et que c'était inhumain - Florentin Gourmaud, éleveur de vaches laitières bio


Les agriculteurs sont victimes de vols de matériels comme des tracteurs, du carburant ou encore de GPS. Les animaux peuvent être aussi la cible des voleurs.

Comment se prémunir ?


Face au phénomène en évolution 200 gendarmes réferents ont été nommés. Ils conseillent les exploitants afin de limiter l'accès aux fermes souvent isolées et mal clotûrées. 

Il faut ranger les outils, ne pas les laisser traîner dans la cour pour qu'ils servent à une effraction par exemple, sérigraphier de l'électroportatif qui a de la valeur, en relever le numéro, faire du marquage voire du gravage. Adjudant Jean-Paul Besnard, Référent sécurité cellule (86)


Une cellule nationale a été mise en place fin 2019 par les ministères de l'agriculture et de l'intérieur, afin de mieux enquêter et de repérer les filières à l'origine de ces atteintes. 
Localement les gendarmes continuent à informer et à sillonner les campagnes.
 
Vienne : les fermes, cibles de choix des voleurs
La chambre d'agriculture et les jeunes agriculteurs de la Vienne ont décidé de débattre de la sécurité dans les exploitations et comment prévenir les vols... Un reportage d'Anne-Marie Baillargé, Stéphane Bourin et Martine Sitaud - France 3 Poitou-Charentes

 

Sur le même sujet

Les + Lus